Colonel Mohamed Lamine Keita, commandant de la 4ème région militaire de N’Zérékoré

Le commandant de la 4ème région militaire de N’Zérékoré a présenté son bilan de 2019 dans la journée d’hier lundi, 27 janvier 2020, à travers un point de presse. La rencontre a été organisée dans les locaux du camp militaire où le Colonel Mohamed Lamine Keita a fait un condensé des actions réalisées sur le terrain, rapporte le correspondant de Guineematin.com dans la préfecture.

En dressant le bilan, le Colonel Mohamed Lamine Keita a dit avoir initié des actions qui ont permis de rapprocher les civiles et les militaires. « A ma prise de fonction, j’ai commencé à mettre en place une action civilo-militaire qui a permis de rencontrer les différentes composantes sociales, notamment les coordinations des communautés et les jeunes leaders et l’armée. Aujourd’hui, ça ne sert à rien de faire la violence. La violence ne nous amènera rien », a-t-il dit.

Ensuite, le Colonel Kéita est revenu sur les patrouilles et l’installation des PA (Points d’Appui) qui ont permis de faire fuir les malfaiteurs. « Après la rencontre avec les différentes coordinations, j’ai commencé à mettre en place des patrouilles. On a commencé à racler des grands bandits qui étaient ici. D’autres ont fui N’Zérékoré. Au-delà de çà, j’ai créé d’autres points ici à Nzérékoré. Les points les plus difficiles, la forêt du 1er mai, qui était très difficile à traverser pour les populations, j’ai mis un PA là-bas. Aussi, à la gare routière, sous la demande de syndicats, j’ai mis un PA. Je crois qu’au moment où je prenais les rênes de cette région, il y avait trop de criminalité à N’zérékoré. Mais, je crois mon bilan n’est pas négatif, parce que ça a évolué », soutient l’officier de l’armée.

Pour ce qui est des difficultés rencontrées au courant de l’année 2019, le Colonel dit en avoir eu, notamment sur le plan financier. Mais, les choses commencent à changer pour 2020, a-t-il dit. « J’ai été confronté à des difficultés financières. Monsieur le président a mis des moyens à notre disposition. Nous avons eu des motos. Il vient de nous doter de camions et ensuite, il nous a donné des équipements bureautiques de dernière génération. Donc, il faut que les gens soient dans une tranquillité totale ici », a-t-il laissé entendre.

Colonel Mohamed Lamine Keita, commandant de la 4ème région militaire de N’Zérékoré

Parlant des perspectives, le Colonel Mohamed Lamine Keita a promis une batterie de mesures pour sécuriser la région forestière. « A partir de ce mois de janvier, nous allons commencer à faire des tournées et des patrouilles tout au long des frontières. Et cette fois ci, nous passerons par Beyla. Tous les coins de Beyla vont être fouillés jusqu’à Sinko, de Sinko jusqu’à la frontière de la Cote d’Ivoire. Donc, on ne donnera aucune chance à un bandit de rouler à N’Zérékoré,» a-t-il promis.

Pour terminer, le commandant de la 4ème région militaire de N’Zérékoré a invité les populations à cultiver la paix dans la ville.

De N’zérékoré, Foromo Gbouo Lamah pour Guineematin.com

Tel : +224620166816/666890877

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin