Billo Gassama Diaby, membre de la cellule des Volontaires Communicants

Les communicants du RPG arc-en-ciel sur les réseaux sociaux sont en grève depuis le dimanche dernier, 26 janvier 2020. Ils exigent l’amélioration de leurs conditions de travail, le paiement des primes et leur engagement à la fonction publique, entre autres. 48 heures après le début de cette grève, des voix discordantes se font déjà entendre au sein du parti au pouvoir. Bilo Gassama Diaby, membre de la cellule des Volontaires Communicants (VolCom) du parti au pouvoir a fustigé l’attitude de ses amis. Il est spécialement venu dans les locaux de Guineematin.com ce mercredi, 29 janvier 2020, pour afficher et défendre sa position.

Mécontents depuis un certain temps, les communicants du RPG arc-en-ciel sur les réseaux sociaux ont mis leur menace de grève à exécution. Ils ont donc suspendu leurs activités au sein du parti jusqu’à la satisfaction des points de revendication qui sont entre autres : l’amélioration de leurs conditions de travail, le paiement des primes et leur engagement à la fonction publique.

D’entrée, Billo Gassama Diaby, membre de la cellule des Volontaires Communicants a rappelé que leur structure qui évolue avec ses maigres moyens n’est pas associée à la grève en cours.

« Ils sont allés en grève sans nous consulter. En Afrique, les vieillards disent que si tu me considères, je vais considérer ce que tu fais. On ne partage pas les mêmes avis. Si vous avez constaté sur les réseaux sociaux, ils ont mis ‘’fermé’’ sur leurs photos de profils. Nous sommes dans le parti par conviction et nous allons continuer toujours à mener nos efforts sur les réseaux sociaux. Je peux dire qu’on a hérité du RPG parce que certains de nos parents ont passé la plupart de leur temps en tant que militants. Pour être communicant, il faut être militant du parti d’abord. Je ne vois pas un sens à leur grève et ce n’est pas la solution pour eux », a –t-il dit.

Selon ce jeune militant du RPG arc-en-ciel, « ce n’est pas le bon moment de faire leur grève à cause de la campagne qui est en cours. Deuxièmement, nous sommes d’une même équipe et ils ne devaient pas aller en grève sans nous informer. Les volontaires communicants aussi font un travail sur les réseaux sociaux ; donc, ce n’est pas eux seulement. Normalement, on devait être informés ; mais, nous sommes négligés par eux. Si quelqu’un ne t’apporte pas de la considération, toi non plus ; œil pour œil dent pour dent », a martelé Billo Gassama Diaby.

En ce qui concerne l’amélioration des conditions de vie et de travail exigée par les communicants du RPG arc-en-ciel sur les réseaux sociaux, Billo Gassama Diaby recadre ses collègues : « ce sont les volontaires communicants qui doivent revendiquer l’amélioration de leurs conditions de vie parce que nous n’avons pas de transport pour aller faire la couverture des campagnes dans les quartiers. Aucun membre du gouvernement ne nous a donné de l’argent pour ça. Ceux qui sont en grève, certains d’entre eux sont à la fonction publique. Pour moi, cette grève n’a pas de sens », a déclaré.

Enfin, Billo Gassama Diaby a invité les grévistes à privilégier l’intérêt du parti au pouvoir. « Je leur lance un appel de suspendre le mot d’ordre de grève pour ne pas se faire ridiculiser. Aller en grève, c’est faire du mal à notre personnalité et à notre parti. Pour bien mener les élections législatives et la campagne, ils doivent suspendre la grève. S’il y a un problème dans le parti, des démarches doivent être menées pour ne pas que les choses dégénèrent », a conseillé ce membre de la cellule des Volontaires Communicants du RPG arc-en-ciel, précisant que leur stratégie de guerre, c’est le clavier et les smartphones.

A préciser que les membres de la cellule des Volontaires Communicants (VolCom) ont, dans une déclaration, affirmé leur adhésion aux idéaux du président Alpha Condé et ils promettent de continuer à le défendre avec leurs maigres moyens.

Siba Guilavogui pour Guineematin.com

Tél. : 620 21 39 77/ 662 73 05 31

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin