Manif contre le 3ème mandat à Mamou : le FNDC se félicite de la réussite des 2 journées et déplore une arrestation

La résistance active et citoyenne du Front National pour la Défense de la Constitution (FNDC) s’est poursuivie ce mercredi, 29 janvier 2020, à Conakry et dans plusieurs villes de l’intérieur du pays. A la fin de cette deuxième journée, dans la préfecture de Mamou, les membres de l’antenne régionale du FNDC se sont réjouis de l’engagement et de la fidélité affichés par les populations dans le combat contre le projet de nouvelle constitution, rapporte le correspondant de Guineematin.com basé dans cette préfecture.

Les deux jours de manifestation de résistance active et citoyenne du FNDC ont paralysé la quasi-totalité des activités dans la commune urbaine de Mamou. Le secteur du commerce n’a pas été épargné (boutiques et magasins) sont restés fermés durant les deux jours. Le transport également n’a pas connu son trafic habituel. Toutes les ruelles étaient désertes, ainsi que les gares routières, les marchés hebdomadaires et urbains.

Dans la ville carrefour, on constatait une présence massive des agents de maintien d’ordre, mais aussi des bérets rouges venus en renfort. Un important dispositif sécuritaire a également était mis en place à la rentrée de plusieurs édifices publics comme le gouvernorat, la préfecture, le palais de justice, la prison civile et la caisse nationale de sécurité sociale. Au niveau du siège du RPG arc-en-ciel, c’est une autre unité de bérets rouges qui étaient postés pour veiller au grain.

Dans le quartier Petel où se trouve la base de campagne du ministre Sanoussy Bantama Sow, candidat du parti au pouvoir pour les élections législatives, on notait la présence de 04 pick-up de la gendarmerie.

En ce qui concerne le bilan de ces deux jours de manifestation, Mamadou Madina Diallo, coordinateur régional du FNDC a salué l’engagement et la fidélité des populations de Mamou à combattre le projet de changement de la constitution. L’opposant au 3ème mandat d’Alpha Condé a dénoncé l’arrestation d’un d’entre eux.

Mamadou Madina Diallo, coordinateur régional du FNDC

« Nous saluons l’engagement et la fidélité des populations de la ville carrefour et surtout leur maturité de la compréhension du danger de la modification de la constitution de notre pays. Nous remercions toutes les couches sociales de Mamou. Nous avons enregistré une arrestation d’un de nos membres. Il s’agit d’un certain Doumbouya qui a été arrêté dans le quartier Petel et il serait détenu à la gendarmerie. Nous sommes prêts à résister pour sauvegarder le pays ; car, changer la constitution est synonyme d’échec pour les Guinéens. Nous invitons également les populations guinéennes en général et celles de Mamou en particulier à résister contre l’oppression comme nous l’autorise la Constitution en vigueur », a lancé l’opposant au projet de nouvelle constitution.

Pour sa part, Mamadou Mandjou Diallo, secrétaire fédéral de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée (UFDG) a invité l’élite guinéenne d’être aux côtés des victimes de l’histoire.

Mamadou Mandjou Diallo, secrétaire fédéral de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée

« La lutte pour l’existence est le moteur de l’histoire. Les changements résultent toujours d’un conflit entre les classes antagonistes, entre la classe dominante et celle dominée. Nous invitons les intellectuels du pays, les religieux et la communauté internationale à s’investir pour sauver ce pays qui a tant souffert depuis son indépendance à cause de ses dirigeants. Les intellectuels d’hier ont toujours dénoncé les séquelles de ce pays qui est aujourd’hui dans l’impasse totale. S’il faut envoyer les bérets rouges pour s’interposer entre les citoyens, entre les enfants, entre les familles d’un même pays, c’est vraiment ahurissant. Une fois encore, nous demandons aux cerveaux de trouver solution aux problèmes qui rongent notre pays afin d’éviter le pire », a déclaré le secrétaire fédéral de l’UFDG à Mamou.

Il est à rappeler que des incidents mineurs qui ont vite été maitrisés par les agents de maintien d’ordre ont été signalés hier, mardi 28 janvier 2020, dans les quartiers Petel et Tambassa.

De Mamou, Boubacar Ramadan Barry pour Guineematin.com

Tel : 625 69 89 19/ 657 34 39 39

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS