La circulation était coupée ce mercredi matin, 29 janvier 2020, entre la ville de N’Zérékoré et celle de Beyla. Des inconnus ont barricadé la route nationale reliant les deux villes, rendant impossible le passage des véhicules, rapporte le correspondant de Guineematin.com à N’Zérékoré.

Les usagers de cette route ont été surpris par cette situation ce mercredi matin. Entre le district de Loulé et la sous-préfecture de Gouécké, des troncs d’arbres sont posés à plusieurs endroits de la route. Informées de cette situation, les autorités locales ont rapidement pris des dispositions afin de libérer la route. Au niveau de Loulé, ce sont des agents des services de sécurité qui ont été déployés sur le terrain pour faire ce travail. Et au niveau de la sous-préfecture de Soulouta, le sous-préfet et le maire se sont rendu eux-mêmes sur les lieux en compagnie des services de sécurité pour dégager la route et permettre la reprise de la circulation.

Les auteurs de ces barricades ne sont pas connus, parce qu’ils ont dû agir tard la nuit ou à l’aube. Mais, tout porte à croire que ces actes sont liés au mouvement de « résistance citoyenne active et permanente » lancé par le FNDC contre le projet de nouvelle Constitution, qui permettrait au président Alpha Condé de briguer un troisième mandat. Car, le mardi, 21 janvier dernier également, une situation similaire avait été constatée sur cette même route, à l’occasion des manifestations appelées par le Front National pour la Défense de la Constitution.

Pour l’heure, aucun mouvement de protestation n’a été enregistré dans les villes de N’Zérékoré et de Beyla.

De N’Zérékoré, Foromo Gbouo Lamah pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin