Complètement paralysées hier, à l’occasion de la première journée de l’acte 3 de la « résistance citoyenne active et permanente » lancée par le FNDC, les activités ont repris timidement ce mercredi, 29 janvier 2020, sur l’axe reliant Sonfonia (dans la commune de Ratoma) et Baïlobaya (dans la préfecture de Dubréka). Seule l’activité commerciale reste encore quelque peu paralysée dans cette zone, a constaté un reporter de Guineematin.com qui s’est rendu sur place.

Les grands magasins situés le long de la route et au niveau des marchés de Baïlobaya, de la Cimenterie et de Sonfonia gare sont toujours fermés. Par contre, plusieurs boutiques, les stations-service et banques ont rouvert leurs portes. La circulation est également dense aujourd’hui sur cet axe routier même si elle n’est pas encore à son rythme habituel.

Mais, même si la situation revient à la normale, on note une forte présence des forces de l’ordre dans la zone. Des agents de la police et de la gendarmerie sont postés au niveau de tous les grands carrefours et d’autres lieux stratégiques de la route pour parer à toute éventualité.

Sur la corniche Lambanyi-Sonfonia, on n’enregistre pas de paralysie. La circulation est normale, les boutiques et magasins sont ouverts, tout comme les stations-service, agences bancaires et les écoles situées le long de la route.

A plusieurs endroits, on pouvait voir certains policiers et gendarmes en train de dormir dans l’arrière de leurs pick-up. Preuve de l’accalmie qui règne dans ces zones.

Alpha Assia Baldé pour Guineematin.com

Tél : 622 68 00 41

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin