Les activités de la 5ème édition de la FIKA (Foire Internationale de Kaolack) se sont poursuivies le mardi, 28 janvier 2020, à travers une journée des Chargeurs. Les travaux ont porté essentiellement sur le renforcement des relations économiques entre le Sénégal et la Guinée. Plusieurs acteurs concernés venant des deux pays voisins ont pris part à la rencontre, rapporte l’envoyé spécial de Guineematin.com sur place.

C’est le thème « Intégration régionale et gestion des corridors » que cette journée d’échanges a été organisée. La Guinée, pays parrain de la 5ème édition de la Foire Internationale de Kaolack, était représentée à la rencontre par une forte délégation de l’ambassade de Guinée au Sénégal, le Conseil Guinéen des Chargeurs (CGC), la chambre régionale de commerce, d’industrie et d’artisanat de Conakry, mais aussi plusieurs opérateurs économiques. Ces différents acteurs guinéens ont échangé avec leurs homologues sénégalais sur le renforcement des relations commerciales entre le Sénégal et la Guinée, particulièrement sur les corridors.

Mamadou Dione, directeur général du Conseil Sénégalais des Chargeurs, a rappelé que les deux pays voisins ont des relations économiques très fortes, et qui se caractérisent par les échanges commerciaux très denses, mais aussi la présence de nombreux guinéens dans le secteur économique du Sénégal et vice-versa. Mais, dit-il, ces relations ont besoin d’être facilitées et renforcées.

Mamadou Dione, directeur général du Conseil Sénégalais des Chargeurs

« Il s’agit de réfléchir sur le corridor Dakar-Conakry pour voir comment résoudre les difficultés afin de les transformer en opportunités. Aujourd’hui, un camion qui quitte le Sénégal ou qui quitte la Guinée peut facilement faire six jours en route, alors que si ce camion roulait à 65 km/h et sans s’arrêter, c’est 24 heures ou moins de 24 heures de route. Comment faire maintenant de sorte qu’on garantisse la sécurité des marchandises, qu’on garantisse la légalité dans le commerce, que nos Etats soient rassurés mais également que les opérations puissent se faire en toute sincérité. Au-delà de cela également, il y a des investissements à faire en termes d’entrepôts de stockage, de conservation, n’oublions pas qu’il y a beaucoup de produits de crus. Donc il faut réfléchir sur ces solutions logistiques afin de faciliter les échanges entre nos deux pays », a expliqué le DG du Conseil Sénégalais des Chargeurs.

De son côté, Mamadou Baldé, président de la chambre régionale de commerce d’industrie et d’artisanat de Conakry et chef de la délégation guinéenne à la Foire Internationale de Kaolack, a salué vivement cette initiative. Il espère que ces travaux permettront de renforcer les relations économiques entre la Guinée et le Sénégal au bénéfice des deux pays.

Mamadou Baldé, président de la chambre régionale de commerce d’industrie et d’artisanat de Conakry

« La Guinée a été honorée à la 5ème édition de la FIKA par le biais de ma structure, la chambre régionale de commerce, d’industrie et d’artisanat de Conakry, en partenariat avec le Conseil Guinéen des Chargeurs (CGC) et le Centre de Gestion Agrée (CGA). Ce parrainage qui nous a été accordé par mon collaborateur, mon homologue, le président monsieur Sérigne Mboup, c’est au nom de tout le peuple sénégalais pour démontrer leur attachement aux liens séculaires : géographiques, sociales et économiques entre les peuples guinéen et sénégalais (…)

Tout le monde a écouté l’allocution de monsieur le directeur général du COSEC (Conseil Sénégalais des Chargeurs) et tout le monde est motivé à avancer ensemble. Le programme que nous sommes en train de ficeler nous rassure qu’à partir de maintenant, le COSEC du Sénégal, le CGC de Guinée, la chambre de commerce de Kaolack et la chambre régionale de commerce de Conakry, prendront toutes les dispositions en mettant d’ailleurs en place une commission technique de suivi de la réalisation des accords que nous allons signer pour développer davantage et faciliter les relations commerciales, industrielles entre la Guinée et le Sénégal », a dit monsieur Baldé.

De Kaolack (Sénégal), Amadou Baïlo Batouala Diallo, envoyé spécial de Guineematin.com

Tel. (00224) 628516796

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin