Après la vague d’indignation suscitée par la vidéo montrant des agents de la police utiliser une femme comme bouclier humain pour se protéger des jets de pierres des manifestants le mercredi dernier, 29 janvier 2020, à Wanindara (Conakry), commence maintenant la mobilisation pour soutenir la victime. C’est dans ce cadre que madame Yansané Bintou Touré, la présidente du Parti Guinéen pour le Progrès et le Développement s’est rendue hier, jeudi 30 janvier, au domicile de la nourrice. Elle est allée apporter son soutien à Madame Fatoumata Bah qu’elle compte accompagner jusqu’à ce que justice lui soit rendue, a constaté Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Mme Yansané Bintou Touré au domicile de Mme Fatoumata Bah, utilisée comme bouclier par des policiers

« Pour la première fois en République de Guinée, on fait d’une femme innocente qui ne connait même pas la définition de la politique, un bouclier humain. C’est consternant, c’est indescriptible, c’est une scène qu’on n’arrive pas à digérer ! Depuis que j’ai vu cette vidéo, je me suis mise sur pied pour connaître qui est cette dame, où elle habite. Si on commence à s’attaquer aux femmes et aux enfants, c’est bien dommage pour notre pays. Il y a assez de violences à l’encontre des femmes dans notre pays, mais le cas de celle-là, c’est le comble », a déclaré dame Bintou Touré.

Face à cette situation, la présidente du Parti Guinéen pour le Progrès et le Développement demande aux pouvoirs publics de se bouger pour que justice soit rendue. « La puissance publique en Guinée, on la fait prévaloir que lorsque les dépositaires sont visés. On a attaqué le cortège du Premier ministre, tout le monde s’est levé, tout le monde a parlé. Pourquoi cette dame aussi ne peut pas mériter ça ? Je crois que les pouvoirs publics doivent réagir pour elle aussi. La pauvre dame était sortie pour aller rendre visite à un malade. Le jeune qu’elle est venue voir, je l’ai vu dans l’autre maison.

Je suis consternée. Monsieur le ministre de la Justice, madame la ministre de l’Action Sociale, de la Promotion Féminine et de l’Enfance, pour une fois, mettez-vous ensemble pour qu’on retrouve les coupables. Monsieur le ministre de la Santé, bougez-vous ! Cette dame ne doit pas rester ici, on doit l’emmener dans un hôpital, voir si elle n’est pas malade parce que c’est une nourrice. Deuxièmement, on doit lui trouver un psychologue. On est dans un pays africain, il y a nos traditions, la femme a honte, elle a été humiliée », a-t-elle dit.

Pour sa part, cette actrice politique se dit prête à accompagner la victime sur le plan médical et celui judiciaire afin que justice lui soit rendue. « Heureusement qu’on a eu à discuter avec des avocates qui sont prêtes à venir rencontrer la dame pour qu’elle puisse porter plainte. Donc aujourd’hui, il y a un mouvement de femmes qui va se lever pour défendre son cas. On fait en sorte que ça soit un mouvement d’ensemble : il y a des avocates qui sont là, il y a un autre groupe de jeunes dames qui va organiser une autre réunion avec 100 jeunes filles. Toutes les femmes qui savent qu’elles peuvent apporter leur aide, sont priées de se joindre à nous pour aider cette dame », a lancé madame Yansané Bintou Touré.

Ibrahima Sory Diallo pour Guineematin.com

Tél. : (00224) 621 09 08 18

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin