A l’occasion de l’assemblée générale hebdomadaire du RPG Arc-en-ciel de ce samedi, 1er février 2020, l’honorable Claude Kory Kondiano s’est confié sur la gestion de l’Assemblée nationale dont il a été le président. Ce responsable du parti au pouvoir a laissé entendre qu’il a eu du mal à faire fonctionner ce parlement en raison du fait que son camp n’avait pas une majorité qualifiée, rapporte un reporter de Guineematin.com qui était sur place.

Le président de l’Assemblée nationale s’exprimait devant les militants du RPG Arc-en-ciel, sur la campagne des élections législatives que le parti au pouvoir a lancée officiellement le jeudi, 30 janvier 2020. Il a commencé par expliquer comment cette campagne doit se dérouler.

Claude Kory Kondiano, président de l’Assemblée nationale

« Il ne suffit pas de lancer une campagne électorale. Après qu’elle ait été lancée, il faut qu’elle soit menée et bien menée. Et j’insiste sur une chose, c’est que cette année, nous avons évité une méthode que nous avons utilisée tout au long de nos différentes campagnes depuis que ce parti participe aux élections.

Ce sont les meetings grandioses, les meetings géants, bien sûr qui sont nécessaires. Mais ce qui va être nécessaire cette fois-ci, c’est le travail de proximité (…) Il s’agit d’aller vers les électeurs potentiels en faisant du porte-à-porte. Dès la fin de cette semaine, je vais personnellement m’impliquer en allant mener cette campagne avec d’autres compagnons sur le terrain, en faisant le porte-à-porte au niveau des communes urbaines mais aussi au niveau des communes rurales jusque dans les districts. Cela, pour que nos électeurs potentiels comprennent que l’élection de cette fois-ci revêt une importance telle que personne ne doit se tromper », a-t-il annoncé.

Claude Kory Kondiano invite les militants de son parti à se mobiliser massivement pour aller convaincre les électeurs afin de permettre au RPG Arc-en-ciel d’avoir une majorité qualifiée à la prochaine Assemblée nationale. « Battons-nous pour que le RPG puisse avoir une majorité écrasante à l’Assemblée nationale. Un parti au pouvoir qui n’a pas une majorité consistante, va avoir beaucoup de problèmes pour faire passer les lois organiques à l’Assemblée nationale. Parce que pour ces lois organiques, ce n’est pas une majorité simple qui peut les faire adopter ; il faut une majorité qualifiée qui nécessite les 2/3 des députés », a fait remarquer le président du parlement en fin de mandat.

Kory Kondiano souligne qu’il parle en toute connaissance de cause. Il assure que ça n’a pas du tout été facile pour lui de faire fonctionner l’Assemblée nationale qu’il a présidée. « Je vous le dis parce que j’ai vécu l’expérience du fonctionnement de l’Assemblée nationale de la huitième législature de la République de Guinée. Je vous assure que ça a été excessivement difficile. Sur les 113 députés qui composaient ce parlement, le RPG Arc-en-ciel n’avait que 59 députés ; ce qui est insignifiant. Et je vous assure que ça n’a pas été facile de faire fonctionner cette Assemblée nationale.

Parce que les opposants que nous avons en face de nous, en plus d’avoir une minorité de blocage, ils vous font chanter, ils vous menacent pour ne pas que l’Assemblée fonctionne (…) Donc si vous ne vous battez pas pour donner au RPG les 2/3 des sièges à la prochaine Assemblée nationale, on va se retrouver dans la même situation. Mais si nous travaillons sur le terrain pendant cette campagne et le jour des élections pour donner au RPG Arc-en-ciel les 2/3 des sièges à l’Assemblée nationale, nous allons donner la possibilité au Professeur Alpha Condé de continuer à travailler davantage en faveur du développement de la Guinée à tous les niveaux », a-t-il dit.

Siba Guilavogui pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin