Une délégation de sages et responsables religieux de Mamou a effectué une visite le samedi, 1er février 2020, à l’Institut Supérieur des Sciences et de Médecine Vétérinaire (ISSMV) de Dalaba. Elle est venue apporter son grain de sel pour dénouer la crise qui secoue cette institution d’enseignement supérieur, rapporte le correspondant de Guineematin.com dans la préfecture.

Cette délégation vient ajouter ses efforts à ceux déjà déployés par les sages de la ville de Dalaba afin de permettre la reprise des cours dans cet institut. Des cours qui sont arrêtés depuis deux semaines, en raison des violences enregistrées à l’occasion des manifestations appelées par le FNDC les 21 et 22 janvier 2020, à Dalaba. L’attaque de la direction de l’Institut Supérieur des Sciences et de Médecine Vétérinaire a provoqué une vive tension, entraînant l’arrêt des cours et le départ de certains étudiants de la ville. Elhadj Amadou Kolon Barry, inspecteur régional des affaires religieuses de Mamou et ses collaborateurs sont venus donc pour rassurer les uns et les autres afin de permettre la reprise des cours.

« Sur les réseaux sociaux, beaucoup de choses ont été dites sur ce qui s’est passé à Dalaba. Il y a certains qui disent que tous les étudiants de l’institut sont partis, les encadreurs sont partis, il n’y a plus personne ici. D’autres disent qu’il faut déplacer l’institut et l’envoyer ailleurs, il n’y a pas ce qu’on ne raconte pas. Nous avons parlé avec les sages de Dalaba, nous avons entendu ce qu’ils nous ont dit. Ils demandent à l’encadrement, en particulier au directeur, de dire aux étudiants qui sont partis parce qu’ils ont peur, de revenir. Dalaba c’est chez eux. Ce qui est arrivé à Dalaba, peut arriver à Beyla, à Boffa, partout ailleurs. Donc il faut qu’on tire les leçons et qu’on n’accepte plus qu’une telle situation se reproduise ici.

Nous demandons à la direction de lancer un appel à tous les étudiants qui sont partis pour leur de revenir chez eux, Dalaba c’est chez eux. Des enfants de Dalaba aussi sont dans d’autres préfectures et dans toutes les Universités de la Guinée. Donc il n’y a pas de raison que quelqu’un dise parce que je suis de la Basse Côte ou de la forêt, je ne serai plus à Dalaba. Nous exhortons donc monsieur le directeur et les encadreurs, à gérer cette situation et à faire le maximum possible pour que les perturbations n’affectent pas la formation des jeunes », a déclaré Elhadj Amadou Kolon Barry.

Pr Youssouf Sidimé, Directeur Général de l’institut supérieur de sciences et de médecine vétérinaire de Dalaba

En réponse, Professeur Youssouf Sidimé, directeur général de l’ISSMV de Dalaba, a salué cette visite des leaders religieux de Mamou, avant de promettre de tout faire pour la reprise effective des cours. « Mes collègues et moi, sommes très heureux de vous recevoir au sein de notre institut, votre visite constitue un réconfort pour nous. Je vous remercie très sincèrement et vous prie de transmettre nos sincères remerciements aux sages de Dalaba, en leur tête le premier imam, Elhadj Mamadou Chérif Barry, secrétaire préfectoral des affaires religieuses.

Depuis ce jour jusque maintenant, il est en train de se déployer avec son entourage pour nous soulager, pour nous ramener la quiétude sociale et la paix. Je vous demande également de transmettre nos sentiments de reconnaissance aux sages de Mamou. Et je prends la garantie au nom de tous mes collègues, que sous peu, les choses rentreront dans l’ordre. Votre visite contribue à rassurer les uns et les autres, nous allons nous en servir comme un élément d’assurance », a assuré le directeur général de l’institution d’enseignement supérieur.

A noter que la délégation venue de Mamou a visité également toutes les autres édifices publiques ayant été attaquées lors des manifestations des 21 et 22 janvier 2020.

De Dalaba, Hammady Sow pour Guineematin.com

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin