Une concession située au quartier Lansanayah Barrage, dans la commune de Matoto, a été la cible d’une attaque à main armée dans la nuit du dimanche au lundi, 03 février 2020. Des hommes munis d’armes de guerre ont fait irruption dans cette concession, blessant deux personnes et emportant de nombreux biens, a appris Guineematin.com à travers un de ses reporters.

C’est aux environs de 3 heures du matin que les assaillants sont entrés dans cette concession. Ils ont réveillé les occupants en les intimant de leur montrer où se trouve l’argent. Faute de trouver de l’argent, ils ont pris tous les biens qu’ils pouvaient emporter (des postes téléviseurs, des habits, des téléphones portables et une moto) et détruit ceux qu’ils ne pouvaient pas emporter. Les hommes armés ont blessé également deux personnes dont Thierno Madjou Bah, qui a reçu un coup de crosse au niveau de la tête.

« Ils sont venus chez nous aux environs de 3 heures du matin. Ils ont défoncé le grand portail et sont entrés. Ils étaient tous armés mais ne portaient pas de cagoules. Après avoir vidé les autres chambres, ils sont venus devant notre chambre en nous disant de se réveiller parce que quelque chose se passait dehors. Pour moi, ce sont les voisins qui sont venus nous réveiller pour une affaire urgente. Quand j’ai ouvert la porte, j’ai vu des hommes armés, ils avaient des PMAK. Un d’entre eux a dit qu’il me connait, que je suis distributeur d’Orange Money et je fais des tours dans les banques.

Je leur ai dit que je suis un simple salarié. Ils ont insisté pour que je leur donne de l’argent, ils ne cessaient de dire que c’est moi le boss de la concession. Ils m’ont dit entre ma vie et l’argent qu’est-ce je préfère ? Je leur ai dit de me tuer parce que je n’ai rien avec moi dans la maison. Comme j’avais ma moto garée au salon, ils ont pris ça plus tous les papiers. Ensuite, ils ont emporté mes trois téléphones et les deux autres de ma femme. Un autre est revenu vers moi en disant toujours que c’est moi le boss et à l’aide de son arme, il m’a donné un violent coup au niveau de la tête », témoigne cette victime.

Siba Guilavogui pour Guineematin.com

Tel: 620 21 39 77/ 662 73 05 31

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin