La décision de reporter les élections législatives du 16 février au 1er mars 2020 suscite des frustrations au sein de certains partis politiques en lice. C’est le cas du Rassemblement pour la Renaissance et le Développement (RRD) dirigé par Abdoulaye Kourouma. La formation politique d’opposition annonce son retrait temporaire du processus électoral et une plainte contre la CENI, a appris Guineematin.com à travers un de ses journalistes.

« Nous avons décidé de porter plainte contre la CENI et de suspendre notre participation au processus électoral, le temps de voir l’évolution de notre plainte. Mais, ce n’est pas exclu que nous allions à l’extrême en nous retirant complètement du processus. Donc nos avocats sont en train de travailler sur la plainte pendant que nous évaluons aussi les dépenses que nous avons effectuées », a annoncé Abdoulaye Kourouma, le président du RRD.

De leur côté, les principaux partis d’opposition du pays, qui se sont retirés du processus électoral en cours pour dénoncer des manquements dans sa conduite, maintiennent leur menace d’empêcher la tenue des élections législatives jusqu’à ce que les conditions d’un scrutin équitable soient réunies.

Alpha Fafaya Diallo pour Guineematin.com
Tel. 628 12 43 62

Facebook Comments Box

Commentaires

Alpha Guineematin.com