Un incendie s’est produit dans la nuit du lundi à ce mardi, 04 février 2020, au quartier Sonfonia Gare 1, dans la commune de Ratoma. Il n’y a pas eu de morts ni de blessés mais le feu a ravagé une maison de chambres et tout son contenu, a constaté un reporter de Guineematin.com qui s’est rendu sur place.

Bangaly Kaba, victime de l’incendie à Sonfonia Gare 1

Selon Bangaly Kaba, la victime, c’est aux environs de minuit que le feu s’est déclaré dans sa maison, située dans le secteur Banguia Sania. « Aux environs de 00 heures, la maison a pris feu, et ma femme s’est réveillée pour sortir avec son enfant en criant. Je suis également sorti et j’ai trouvé le feu au salon. Il y avait tellement de fumée que je ne pouvais rien faire. Nous avons ouvert le couloir pour faire sortir les enfants tout en faisant appel aux voisins, mais le feu avait fini de se propager partout.

Personne n’a pu récupérer quelque chose à l’intérieur. Même les chaussures et le complet que je porte aujourd’hui m’ont été offerts par les voisins puisque je suis sorti en culotte », a relaté le père de famille, précisant que l’incendie a été causé par une bougie. « C’est les enfants qui ont allumé une bougie dans la salle à manger. C’est cette bougie qui a causé ce drame parce qu’il n’y avait pas de courant ».

Même s’il se réjouit d’être sorti indemne avec tous les membres de sa famille, Bangaly Kaba déplore les importantes pertes qu’il a subies dans cet incendie. « On ne peut pas évaluer les dégâts parce qu’on n’a rien pu faire sortir de la maison. C’est pourquoi, je demande aux bonnes volontés de nous venir en aide surtout que nous vivons dans une conjoncture aussi difficile », a lancé la victime.

Ousmane Traoré, président du conseil de quartier de Sonfonia Gare 1

De son côté, le président du conseil de quartier de Sonfonia Gare 1, Ousmane Traoré, soutient avoir déjà organisé des séances de sensibilisation notamment dans les lieux de culte de la localité sur les dangers de la bougie. Aujourd’hui encore, il réitère ce même message à l’endroit de ses concitoyens. « Ce cas est un exemple qui doit servir pour l’ensemble de nos populations. La bougie n’est pas commode à une concession, surtout dans une habitation où dorment des personnes. Parce que ça met en danger des vies humaines. Ce message doit être entendu », a dit l’autorité locale.

Alpha Assia Baldé pour Guineematin.com

Tél : 622 68 00 41

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin