Boureima Condé à Pita : « la cour du Khalife ne doit pas connaitre de gaz lacrymogène…»

5 février 2020 à 9 09 43 02432

Comme annoncé dans nos précédents articles, plusieurs ministres sillonnent actuellement le Fouta Djallon dans le souci de faire le constat des casses qui y ont eu lieu récemment mais aussi de véhiculer des messages de paix et de civisme. Après Mamou et Dalaba, les émissaires du président Alpha Condé, conduits par le ministre de l’Administration du Territoire, Boureima Condé, se sont rendus à Pita, chez le Khalife Général du Fouta, où ils ont été reçus par les autorités, a constaté sur place Guineematin.com à travers son envoyé spécial.

Lire

Viol sur mineure : le procureur réclame 15 ans de prison contre Mathias

5 février 2020 à 8 08 24 02242

image d’archive

Le procès d’Abdoulaye Cissé alias « Mathias » s’est poursuivi le lundi dernier, 03 février 2020, devant le tribunal criminel de Dixinn. Le jeune homme est poursuivi pour viol sur une fille de 12 ans. Le procureur a demandé au tribunal de le condamner à 15 ans de réclusion, a constaté un reporter de Guineematin.com qui était sur place.

Lire

Fodé Oussou de l’UFDG : « si tout le monde laisse Alpha Condé faire son référendum en Guinée, ça fera tâche d’huile sur le reste du continent »

5 février 2020 à 8 08 01 02012

Dr. Fodé Oussou Fofana, vice-président de l’UFDG

Le décret publié hier, mardi 04 février 2020, qui annonce la tenue d’un référendum le 1er mars 2020 suscite assez des protestations au sein de classe politique. Joint au téléphone par un reporter de Guineematin.com, l’honorable Fodé Oussou Fofana, vice-président de l’UFDG, estime que la preuve est désormais faite que le président Alpha Condé méprise le peuple de Guinée et de la communauté internationale.

Lire

Faya Millimono sur l’annonce du référendum : « Alpha Condé veut mettre le feu au pays…»

5 février 2020 à 7 07 22 02222

Dr. Faya Millimono, président du parti Bloc Libéral

Comme indiqué précédemment, dans un décret rendu public dans la soirée d’hier, mardi 04 février 2020, le président Alpha Condé a fixé son référendum constitutionnel au 1er mars prochain. Un couplage de ce vote contesté avec les élections législatives également contestées par les opposants à un troisième mandat du chef de l’Etat.

Lire