Mamadou Oury Diallo, maire de la commune urbaine de Pita

Les manifestations appelées par le Front National pour la Défense de la Constitution (FNDC) contre le 3ème mandat pour Alpha Condé ont occasionné la destruction des locaux de la gendarmerie et du commissariat de police de Pita. Une situation que regrette Mamadou Oury Diallo, maire de la commune urbaine, mais qu’il met au compte de la volonté du président Alpha Condé de doter notre pays d’une nouvelle constitution, a appris sur place Guineematin.com à travers son envoyé spécial.

Les manifestations de la mi-janvier 2020 contre le 3ème mandat pour Alpha Condé ont entraîné la destruction de certains édifices publics dans certaines parties du Fouta. Mamadou Oury Diallo, maire de la commune urbaine de Pita, a déploré ce qui s’est produit dans la commune urbaine où les postes de police et de la gendarmerie ont été pillés et incendiés par des jeunes en colère. Selon lui, ces casses ne sont pas l’œuvre des membres du FNDC. « Ces journées sont d’une réelle indignation, une préoccupation majeure parce que ce sont des édifices publics qui ont été détruits. C’est suite à l’appel bien-entendu lancé par le Front National pour la Défense de la Constitution ; mais, il est apparu que ce ne sont pas eux en réalité organisateurs de ces manifestations qui sont venus s’attaquer aux bâtiments publics. Ce sont des gens incontrôlés qui n’étaient pas dans le sillage de la manifestation qui sont venus détruire ces bâtiments. Fort malheureusement, le poste de la gendarmerie, celui de la police ont été consumés et les dégâts sont très importants. Et, c’est quelque chose qui nous préoccupe, et nous regrettons amèrement cet incident qui n’est qu’un recul parce que si ces édifices-là étaient là, on aurait ajouté d’autres. Mais hélas, il nous faut reprendre cela à zéro ».

Mamadou Oury Diallo, maire de la commune urbaine de Pita

Même si monsieur Diallo regrette la destruction de ces édifices, il met ces agissements au compte de l’obstination du Chef de l’Etat à faire voter sa nouvelle constitution. « Le Chef de l’Eta, professeur Alpha Condé, est le père de la nation, il est le garant de la stabilité, il est le garant de la paix. Si son projet de nouvelle constitution fait l’objet de bagarre, de contestation, de destruction, j’ose croire que le président de la République va revoir les raisons qui ont fait que les gens ne sont pas pour jusqu’à ce qu’on vive de tels évènements combien de fois regrettables. Ce projet de nouvelle constitution est la cause principale de tout ce qu’on est en train de vivre en Guinée comme malheur. Parce qu’il y a des remous sociaux, il y a des remous politiques. Donc, si jamais des dispositions ne sont pas prises par le chef de l’Etat, nous risquons de vivre d’autres choses. Nous souhaitons vraiment que le président de la République accepte de voir comment il va surseoir à ce projet de nouvelle constitution en attendant que l’ordre soit rétabli et qu’on reparte vers des bases de développement durable », a-t-il souhaité.

A noter qu’une mission gouvernementale dirigée par le ministre d’Etat, ministre du Tourisme et de l’Hôtellerie et de l’Artisanat, Thierno Ousmane Diallo, vient de séjourner à Pita. La démarche visait à présenter les « excuses » du Chef de l’Etat suite aux violences survenues en marge de ces dernières manifestations.

Ibrahima Sory Diallo pour Guineematin.com

Tél. : (00224) 621 09 08 18

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin