La détermination du président Alpha Condé d’imposer une nouvelle constitution qui lui permettrait de faire un 3ème mandat à la tête de la Guinée ne préoccupe pas que les Guinéens. Les membres de la communauté internationale qui suivent les tueries et le refus du Gouvernement d’enquêtes sur les exactions des agents des forces de l’ordre contre les populations civiles, notamment lors des différentes manifestations sont également loin de l’approuver. Et, comme on le sait, le processus électoral actuel divise les Guinéens et constitue même une menace pour la paix et la stabilité du pays et de la sous-région Ouest africaine.

Pour éviter d’en arriver là, le Département d’Etat américain a réitéré son appel au président Alpha Condé- qui est à quelques mois seulement de la fin de son deuxième dernier mandat- d’œuvrer pour une transition régulière et démocratique du pouvoir. « Comme je l’ai signifié au Président Condé en septembre 2019 lors de sa visite à Washington, les Etats-Unis soutiennent fortement les transitions régulières et démocratiques du pouvoir », indique-t-on dans un communiqué.

« Nous exhortons les forces de sécurité à respecter les droits de tous les citoyens à participer à des manifestations pacifiques. Nous demandons également au Gouvernement de Guinée d’enquêter pleinement sur tous les décès liés aux manifestations et de rendre publics les résultats de ces enquêtes », ajoute le Département d’Etat américain, ajoutant que « les États-Unis restent déterminés à travailler avec tous les Guinéens pour renforcer leur système démocratique pour la paix, la prospérité et le partenariat dans les années à venir ».

Guineematin.com vous propose, ci-dessous, l’intégralité de ce communiqué :

Préoccupations des États-Unis à l’égard du processus électoral en Guinée

U.S. DEPARTMENT OF STATE

Washington, le 7 février 2020

Les États-Unis sont préoccupés par les plans actuels du Gouvernement de Guinée de tenir des élections législatives et un référendum constitutionnel le 1er mars. Nous nous interrogeons de savoir si le processus sera libre, équitable et transparent, reflétant fidèlement la volonté de tous les électeurs éligibles.

Nous exhortons toutes les parties à engager un dialogue civil non violent. Le Gouvernement de Guinée devrait mettre en œuvre les recommandations des Nations Unies concernant les listes électorales et respecter son engagement en faveur d’une consultation nationale inclusive sur la nouvelle constitution.

La violence, la répression et l’intimidation politique n’ont pas leur place dans une démocratie. Nous appelons tous les manifestants, quelle que soit leur appartenance politique, à s’abstenir de toute violence. Nous exhortons les forces de sécurité à respecter les droits de tous les citoyens à participer à des manifestations pacifiques. Nous demandons également au Gouvernement de Guinée d’enquêter pleinement sur tous les décès liés aux manifestations et de rendre publics les résultats de ces enquêtes.

Comme je l’ai signifié au Président Condé en septembre 2019 lors de sa visite à Washington, les Etats-Unis soutiennent fortement les transitions régulières et démocratiques du pouvoir.

Les États-Unis restent déterminés à travailler avec tous les Guinéens pour renforcer leur système démocratique pour la paix, la prospérité et le partenariat dans les années à venir.

Communiqué transmis par le service presse de l’ambassade des Etats-Unis en Guinée

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin