Les partis politiques engagés dans la course aux élections législatives du 1er mars 2020 continuent de battre campagne à travers le pays. Le Parti de l’Unité et du Progrès (PUP), dirigé par Elhadj Fodé Bangoura, fustige le comportement de certaines formations politiques qui se servent du logo de son parti pour cette campagne. L’annonce a été faite à l’occasion de la tenue de l’assemblée générale du parti, ce samedi 8 février 2020, à son siège au quartier Camayenne, dans la commune de Dixinn, a constaté sur place Guineematin.com à travers un de ses reporters.

La Guinée s’achemine vers des élections législatives et un référendum à l’issue incertaine. Ce processus, boycotté par les grands partis politiques de l’opposition, est rentré dans la phase de la campagne électorale. Les candidats font feu de tous bois pour récolter le maximum de voix en vue de siéger au parlement.

Le Parti de l’Unité et du Progrès (PUP), l’ancien parti au pouvoir fondé par feu Lansana Conté, boycotte ce scrutin mais constate une utilisation de son logo par certains acteurs politiques. Ce qui n’est pas du goût d’Elhadj Fodé Bangoura, actuel président du parti. « En démocratie, chacun est libre de participer aux élections. Mais ce que je condamne, c’est de démarcher au nom du PUP alors que le PUP n’est pas candidat à ces élections. Il y en a qui rentrent dans les quartiers et qui disent qu’ils sont avec le PUP. D’autres font des affichages en disant qu’ils ont consulté les responsables du PUP. Nous ne sommes avec personne, nous l’avons dénoncé plusieurs fois. D’ailleurs, pour aller aux élections, c’est le logo. Nous, notre logo est là, nous l’avons sur les enveloppes et il n’est nulle part affiché. Ce logo ne figure pas sur les listes de cette année pour le moment », a-t-il expliqué.

Justifiant le boycott des ces élections par le PUP, Elhadj Fodé Bangoura est revenu sur le fichier électoral qui est l’une des pommes de discorde entre l’opposition et la mouvance présidentielle. Selon lui, l’assainissement du fichier électoral est un préalable à la participation du PUP à ces élections. « Nous avons dit que nous ne cautionnons pas ce fichier, parce que nous savons dans quelles conditions il a été fait. Nous savons que nous avons des zones où nous sommes représentés qui n’ont pas été enrôlées. Nous savons aussi qu’il y a des doublons. Nous avons un fichier qui n’est pas fiable, on ne l’a même pas corrigé parce qu’au moment où on le corrigeait, on a lancé la campagne et au moment où on affichait, les gens déchiraient. On n’a même pas su si on a un fichier corrigé et on va aux élections dans ces conditions. Nous avons dit que ce ne sera pas transparent et quand c’est comme ça, nous ne participons pas », a-t-il laissé entendre.

En tant que parti d’opposition, le PUP dit adhérer au FNDC et partager ses idéaux dans sa lutte contre la nouvelle constitution qui ouvrirait un mandat de plus à Alpha Condé à la tête de la Guinée.

Alsény KABA pour Guineematin.com

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin