Des incidents ont eu lieu ce samedi, 08 février 2020, à N’Zérékoré, à l’occasion du retour dans la ville de Fassou Goumou, un dissident du RPG Arc-en-ciel opposé à un troisième mandat pour le président Alpha Condé. L’antenne locale du FNDC avait décidé de réserver un accueil triomphal à l’opérateur économique qui rentrait de Conakry, où il avait été conduit après son arrestation la semaine dernière. Mais, les autorités locales ont décidé d’empêcher la réception. Ce qui a entraîné des accrochages entre un groupe de jeunes et les forces de l’ordre, rapporte le correspondant de Guineematin.com dans la préfecture.

Interpellé la semaine dernière après un cas de suicide qui s’est produit dans son domicile et conduit à Conakry, Fassou Goumou n’aura passé que quelques jours dans la capitale guinéenne. Grâce au travail de ses avocats, ce membre du FNDC-N’Zérékoré a été remis en liberté et a pu rentrer chez lui. Il a été à la rentrée de la ville par les responsables locaux du Front National pour la Défense de la Constitution et de nombreux jeunes, qui voulaient l’accompagner jusqu’à chez lui.

Mais, le cortège s’est heurté à un barrage érigé au rond-point du gouvernorat par les forces de l’ordre. Les agents de la police et de la gendarmerie ont fait usage de gaz lacrymogène pour contraindre le cortège à rebrousser chemin pour prendre une route secondaire. Une attitude qui a provoqué la colère de certains jeunes manifestants, qui ont répliqué en jetant des pierres sur les forces de l’ordre. Pendant près une vingtaine de minutes, les deux camps se s’affrontaient sur les lieux.

De son côté, Fassou Goumou et les responsables locaux du FNDC qui l’accompagnaient, se sont rendus directement chez le patriarche de N’Zérékoré, Molou Holomo Hazaly Zogbélémou. Mais ils ont trouvé que l’autorité morale de la ville n’est pas sur place. La délégation a accompagné finalement Fassou Goumou jusqu’à son domicile avant de se disperser.

De N’Zérékoré, Foromo Gbouo Lamah pour Guineematin.com

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin