Sidya Touré, président de l’UFR

Les responsables de l’UFR tentent de rassurer leurs militants, suite à la rumeur qui a fait état d’un malaise dont Sidya Touré aurait été victime il y a quelques jours. A l’occasion de l’assemblée générale du parti de ce samedi, 08 février 2020, l’honorable Bakary Goyo Zoumanigui a joint au téléphone le président de la formation politique. Depuis Abidjan où il se trouve, l’opposant s’est adressé à ses partisans, assurant qu’il n’a nullement été victime d’un quelconque malaise, a constaté un reporter de Guineematin.com qui était sur place.

« Ne vous inquiétez pas, dès que je finis ma rééducation (il a l’épaule déboitée suite à une chute) je rentre à Conakry. N’écoutez pas les gens, déjà vous avez constaté que je vais. Dire que le président Alassane Ouattara est venu me saluer, ça c’est tout le temps. Moi, je ne viens jamais en Côte d’Ivoire sans aller lui dire bonjour.

Il (Alassane Ouattara, ndlr) a dit comme il doit se rendre à Addis-Abeba, il ne peut pas aller sachant que je suis dans son pays sans venir prendre de mes nouvelles. Donc c’est normal, c’est entre frères. Donc ne vous inquiétez pas, je vais très bien, je marche bien, et je n’ai aucun problème », a dit Sidya Touré, avant de lancer un appel à ses militants. « Préparez-vous pour les manifestations qui viennent… la lutte continue ».

Pour Ahmed Tidiane Sylla, le responsable de la communication de l’UFR, cette information révélée par ConfidentielAfrique et repris par certains médias guinéens, a été fabriquée et distillée par le RPG Arc-en-ciel, le parti au pouvoir en Guinée, dans le seul but de déstabiliser un adversaire qu’il craint. C’est pourquoi, il a invité les militants du parti à ne pas se laisser abattre par de telles manœuvres.

Ahmed Tidjane Sylla, chargé de communication de l’UFR

« Le RPG a une section rumeurs. Ils ont des gens là-bas qui sont assis et qui fabriquent des rumeurs et qui les distillent. Donc celui qui te dit que ton leader a fait un malaise, toi aussi dis-lui que son leader est mort. C’est la solution. Il ne faut pas que nos militants soient fragilisés par rapport à ça. Le RPG n’a plus d’arguments, ils n’ont plus rien, le malaise s’est généralisé dans le pays.

Aujourd’hui, tout le peuple a compris que la misère de la Guinée se résume en un seul : c’est le régime d’Alpha Condé. La pauvreté des Guinéens se résume à l’incompétence d’Alpha Condé, au manque de résultats de ses gouvernements. Donc le seul argument qui reste au RPG, ce sont les rumeurs », a-t-il dit.

Evoquant le processus électoral visant à organiser des élections législatives et un référendum constitutionnel le 1er mars 2020, le chargé de communication de l’UFR a laissé entendre qu’il n’ira pas à son terme. Il prévient qu’il n’y aura ni de législatives encore moins un référendum en Guinée cette année.

« En 2020, il y aura une seule élection. Il n’y aura pas de référendum, il n’y aura pas de législatives, il n’y aura qu’une seule élection : c’est l’élection présidentielle. Et cela, avec un fichier électoral propre. Le FNDC se battra pour ça, l’opposition politique guinéenne se battra pour ça. Parce qu’on ne peut pas permettre qu’un régime qui a maintenu les Guinéens dans 10 ans de misère, 10 ans de paupérisation, 10 ans de pauvreté, 10 ans de chômage, 10 ans de maladie, se pérennise dans notre pays », a dit Ahmed Tidiane Sylla.

A rappeler que le Front National pour la Défense de la Constitution (FNDC) appelle à de nouvelles manifestations les 12 et 13 février prochain dans tout le pays, pour « barrer la route » au référendum constitutionnel qui ouvrirait au président Alpha Condé la voie à un troisième mandat.

Mamadou Bhoye Laafa Sow pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin