Les gardes pénitentiaires, en colère contre le pouvoir en place, ont déclenché une grève générale et illimitée sur toute l’étendue du territoire national dans la matinée de ce mardi, 11 février 2020. Ils réclament l’amélioration de leurs conditions de vie et de travail. Cette grève a fortement affecté la tenue des audiences programmées dans les tribunaux de première instance de Mafanco et Kaloum, a constaté sur place Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Les gardes pénitentiaires, oubliés par le ministère de la justice à un moment où les magistrats sont mis dans des conditions enviables, sont désormais en grève. La menace proférée depuis le 29 janvier denier a été mise à exécution ce mardi matin. Ils ont cessé toutes activités dans les cours et tribunaux du pays et ont une longue liste de revendications. Il s’agit de la formation commune de base (interrompue depuis quelques temps), de l’attribution de grades, de la régularisation de la situation des bénévoles, du payement des primes de stage de formation et de l’application du statut particulier du personnel pénitentiaire et du régime juridique des établissements pénitentiaires.

La conséquence de cette grève est qu’aucune audience ne s’est tenue dans les tribunaux de première instance de Mafanco et de Kaloum ce mardi, 11 février 2020. Les dossiers où des détenus doivent être jugés n’ont pu être traités. Les gardes pénitentiaires n’ont pas extrait les prévenus et autres accusés de la maison centrale de Coronthie. Pour le cas de Mafanco, les audiences criminelles tant attendues tous les mardis n’ont pu avoir lieu, créant une paralysie du tribunal.

Toutefois, dans ces deux tribunaux, on a noté la présence du personnel. Certains avocats et des magistrats rencontrés sur les lieux n’ont pas voulu commenter cette grève qui risque de perdurer.

Les gardes pénitentiaires, décidés à aller jusqu’au bout, sont en conclave ce mardi à la maison centrale pour discuter de la suite à donner à leur mouvement.

Siba Guilavogui pour Guineematin.com

Tel: 620 21 39 77/ 662 73 05 31

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin