La grève déclenchée ce mardi, 11 février 2020, par le personnel de l’administration pénitentiaire n’aura duré qu’une seule journée. Les grévistes ont décidé de suspendre leur débrayage après une médiation menée par le général Ibrahima Baldé, Haut Commandant de la gendarmerie nationale, directeur de la justice militaire.

Selon des informations confiées au reporter de Guineematin.com qui était à la maison centrale de Conakry, où s’est tenue la rencontre entre l’officier de la gendarmerie et les grévistes, les autorités se sont engagées à satisfaire les revendications des gardes pénitentiaires.

Il s’agit de l’application du statut particulier du personnel pénitentiaire et du régime juridique des établissements pénitentiaires ; le paiement des primes de stage de formation ; la formation de commune de base ; la régularisation de la situation des bénévoles.

Saïdou Hady Diallo pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin