Abdourahmane Sano, Coordinateur national du Front National pour la Défense de la Constitution

Jean-Luc Mélenchon, président du parti La France insoumise, a apporté son soutien au combat que mène le FNDC contre un troisième mandat du président guinéen, Alpha Condé. Dans une tribune publiée le mardi, 11 février 2020, le député français a souhaité la victoire au peuple de Guinée dans son combat contre le projet de nouvelle Constitution que le pouvoir veut faire adopter le 1er mars prochain. Il a invité la diplomatie française à « ne pas agir dans le sens d’un maintien en place de ce régime (d’Alpha Condé) illégitime aux yeux de son peuple.

Cette sortie a été accueillie avec « beaucoup de bonheur » par le Front National pour la Défense de la Constitution, selon son coordinateur national, Abdourahmane Sano. Il l’a dit au cours d’un entretien qu’il a accordé à la rédaction de Guineematin.com, ce mercredi 12 février 2020.

« On a accueilli ce soutien avec beaucoup de bonheur. Parce que Jean-Luc Mélenchon n’est pas un homme politique méconnu. Ce qui est extrêmement important dans la prise de parole d’un homme politique de la trempe de monsieur Jean-Luc Mélenchon, c’est que le peuple français, à travers ses institutions, exprime sa solidarité au peuple de Guinée. En même temps, c’est la preuve de l’universalité des valeurs démocratiques et surtout des valeurs morales. Je vais rendre hommage ici à la société civile française qui appuie le combat que nous menons », a réagi le leader du FNDC.

Cette sortie du leader de La France insoumise intervient au lendemain d’un entretien que le président Alpha Condé, a accordé aux médias français RFI et France 24. Entretien au cours duquel le chef de l’Etat guinéen a évoqué pour la première fois la possibilité qu’il se présente pour un troisième mandat. Même s’il n’est pas surpris par cette décision du président Condé, Abdourahmane Sano estime que c’est une provocation de plus.

« Nous savons que c’est une provocation de plus. Mais le FNDC est là pour qu’il n’y ait pas de 3ème mandat en Guinée, le peuple est déterminé pour cela. Qu’il arrête de nous parler de mauvais exemples qui se trouvent ailleurs, cela ne marchera pas. Le FNDC est tranquille, nous avons nos stratégies, nous nous battons et nous allons continuer à nous battre », a-t-il lancé.

Même si le combat semble loin d’être gagné par le Front National pour la Défense de la Constitution, son coordinateur national remercie déjà le peuple de Guinée pour sa mobilisation et sa détermination. « Nous disons merci au peuple de Guinée. Même dans les régions où on a créé la psychose, je parle de la Haute Guinée, où dès que les leaders du FNDC font des réunions, des loubards du parti au pouvoir appuyés par la gendarmerie et la police, les préfets, viennent casser, violenter et puis blesser les gens, on n’a pas réussi à nous stopper. Nous demandons au peuple de Guinée de continuer la résistance, qu’il refuse cette nouvelle dictature, cette nouvelle colonisation que M. Alpha Condé veut imposer », a lancé l’activiste de la société civile.

Salimatou Diallo pour Guineematin.com

Tel. 224 623 532 504

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin