L’appel du FNDC à de nouvelles manifestations ce mercredi et demain, jeudi 13 février 2020, n’a pas été entendu à Kindia. Selon le constat d’un correspondant de Guineematin.com, toutes les activités ont fonctionné normalement en cette première journée de l’acte 4 de la résistance citoyenne active et permanente.

« Kindia n’est pas Conakry, il n’y aura pas de manifestations ici », avait déclaré il y a quelques mois, le maire de cette ville. Aujourd’hui, Mamadouba Bangoura semble avoir atteint son objectif. Car, depuis l’arrestation de plusieurs leaders locaux du Front National pour la Défense de la Constitution qui avaient été détenus pendant quelques semaines avant d’être remis en liberté, la protestation contre un éventuel troisième mandat pour le président Alpha Condé s’est essoufflée à Kindia.

En témoigne la situation qui prévaut dans la ville, ce mercredi 12 février 2020, première journée de l’acte 4 de la résistance citoyenne active et permanente lancée par le FNDC. Un appel à manifester dans tout le pays contre le projet de nouvelle Constitution, qui donnerait au chef de l’Etat guinéen la possibilité de briguer un troisième mandat. Non seulement aucune mouvement de protestation n’a eu lieu, mais aussi la plupart des activités fonctionnent normalement dans la cité des agrumes.

Seuls quelques commerces et des écoles situées dans le quartier Wondy sont restés fermés. Plusieurs agents des forces de l’ordre sont déployés dans ce quartier, fief de l’opposition, pour veiller au maintenant de l’ordre dans la localité.

De Kindia, Mohamed M’Bemba Condé pour Guineematin.com

Tél. : 628 51 88 88

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin