La ville de Télimélé a répondu une nouvelle fois à l’appel à manifester du Front National pour la Défense de la Constitution. Ce mercredi, 12 février 2020, des jeunes ont érigé des barricades sur les principales artères de la ville pour exprimer leur opposition à un éventuel troisième mandat du président Alpha Condé. Les manifestants ont paralysé toutes les activités dans la commune urbaine, rapporte le correspondant de Guineematin.com sur place.

Venu s’adresser aux manifestants, Boubacar Bah, le coordinateur préfectoral du FNDC à Télimélé, a félicité les citoyens de la ville pour leur détermination à résister et à s’opposer au projet de nouvelle Constitution du chef de l’Etat guinéen, qui lui ouvrirait la voie à un troisième mandat.

« Les citoyens de Télimélé, soucieux du respect de la Constitution, ont respecté massivement l’ordre donné par le FNDC, comme d’habitude. Aujourd’hui encore, les rues sont barricadées, nous sommes prêts à aller jusqu’à ce que le président comprenne que c’est le peuple qui est fort. Rien ne peut nous arrêter dans notre combat. Vous avez vu hier, des citoyens de Télimélé se sont levés pour aller s’emparer avec force des cartes d’électeurs dans les mains des chefs de quartiers et districts. Si vous entendez parler d’élections, c’est quand il y a cartes d’électeurs. Une fois de plus, nous avons prouvé à Alpha Condé que son projet ne marchera pas. Ce pays nous appartient tous, les forces de l’ordre doivent arrêter de massacrer les citoyens. Ce combat noble est un combat pour toute la Guinée », a dit monsieur Bah.

A noter que contrairement à la dernière manifestation, les forces de l’ordre ne sont pas cette fois intervenues. Les manifestants sont restés dans la rue pendant quelques heures, avant de se disperser d’eux-mêmes.

De Télimélé, Ousmane Dieng pour Guineematin.com

Tél. : 622525250

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin