commissariat central de police de Yomou

Des habitants du village de Komou Zamata, situé à 15 kilomètres de la commune urbaine de Yomou, ont découvert le corps d’un homme pendu dans un champ d’hévéa, dans la soirée d’hier mardi, 11 février 2020. Le défunt n’a pas été identifié et les enquêtes de la gendarmerie sont ouvertes pour élucider le mystère, rapporte le correspondant de Guineematin.com basé dans la préfecture.

Un individu non identifié jusque là a été découvert pendu dans une plantation d’hévéas située à 3 kilomètres du village de Komou Zamata, hier mardi aux environs de 17 heures. Des paysans qui revenaient des travaux champêtres ont vu le corps au bord de route de Zabia, dans une plantation d’hévéa appartenant à Lamine Kpoghomou.

L’individu en question n’avait sur lui aucune pièce d’identité ni un document pouvant faciliter son indentification. En outre, aucun habitant des trois villages environnants à savoir Komou, Zabia et Gbökomey, n’ont pu reconnaitre la victime. Le seul indice est qu’il avait dans sa poche de la monnaie libérienne.

Lamine Kpoghomou, citoyen à Komou et propriétaire de la plantation d’hévéa, a dit sa surprise devant cet acte. « Je suis très surpris de retrouver un corps sans vie dans ma plantation. Cette personne, je ne la connais pas, je ne sais d’où elle vient. C’est à partir de 17 heures que j’ai été informé qu’une personne sans vie se retrouve dans ma plantation alors que j’étais à une activité avec d’autres personnes. »

La compagnie de la gendarmerie territoriale de Yomou a ouvert les enquêtes. Le corps de l’inconnu a été enterré sur les lieux.

Depuis Yomou, Michel Anas Koné pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin