La Guinée va prendre part à l’exercice militaire conjoint, Flintlock 2020, prévu dans les prochaines semaines en Mauritanie et au Sénégal. Quelques jours avant le début des activités, l’ambassade des Etats-Unis en Mauritanie a organisé une conférence de presse téléphonique ce jeudi, 13 février 2020. A Conakry, plusieurs journalistes dont un de Guineematin.com, ont été conviés à l’ambassade américaine pour suivre cette conférence, diffusée simultanément dans les 30 pays concernés.

Le conférencier, Michael J. Dodman, ambassadeur des Etats-Unis en Mauritanie, a expliqué que Flintlock est le plus grand et le plus important exercice annuel des forces d’opérations spéciales du commandement des Etats-Unis pour l’Afrique depuis 2005. Il vise à permettre de renforcer les capacités des Etats-Unis d’Amérique à travailler avec leurs alliés du Sahel pour faire face à la menace croissante de l’extrémisme.

Cette année, l’exercice aura lieu du 17 au 28 février 2020, sur plusieurs sites en Mauritanie et au Sénégal. 1 600 militaires, issus de 30 pays du monde, vont prendre part aux activités. Parmi eux, 47 militaires guinéens qui ont quitté Conakry le 6 février 2020, selon Major Fadji K Kumapley, chef du bureau de la coopération de défense à l’ambassade des Etats-Unis en Guinée.

C’est la deuxième fois que la Guinée participe à cet exercice. De nombreux autres pays africains seront de la partie. Il s’agit du Bénin, du Burkina Faso, du Cameroun, du Tchad, du Cap-Vert, de la Côte d’Ivoire, du Ghana, du Mali, de la Mauritanie, du Maroc, du Niger, du Nigéria, du Sénégal et du Togo.

Les autres pays concernés sont : l’Autriche, la Belgique, le Brésil, le Canada, la République Tchèque, la France, l’Allemagne, l’Italie, le Japon, les Pays-Bas, la Norvège, la Pologne, le Portugal, l’Espagne, le Royaume-Uni et les États-Unis.

La cérémonie d’ouverture de Flintlock 2020 aura lieu le 17 février prochain dans la ville d’Atar (Mauritanie) et la clôture le 28 février à Nouakchott.

Salimatou Diallo pour Guineematin.com

Tél. : 00224 623 532 504

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin