Aboubacar Sylla, chauffeur de profession, a été blessé à l’aide d’un couteau ce samedi, 15 février 2020, par Léontine Millimouno, une élève de 15 ans, qui serait sa copine. Les faits se sont produits ce au secteur Gangan Centre, relevant du quartier Tafory, dans la commune urbaine de Kindia. La jeune collégienne est entre les mains de la police alors que son « amant » a une altercation avec les médecins de l’hôpital régional, rapporte l’un des correspondants de Guineematin.com basé dans la préfecture.

Selon nos informations, une scène de jalousie entre les deux parties serait à l’origine de la bagarre qui a mal tourné. Aboubacar Sylla, connu sous le nom de Rasta, a été poignardé par Léontine Millimouno aux environs de 11 heures.

Selon un voisin des deux protagonistes, c’est suite à une chaude discussion que la jeune fille est passée à l’acte. « La fille vivait avec le jeune en copinage il y a un peu longtemps. Mais, la même fille sort avec un autre jeune du quartier. Ce samedi matin, le jeune poignardé est venu pour dire à la fille, je t’ai dit de laisser le gars-là, tu ne veux pas comprendre. Mais aujourd’hui, tout sera mis au point. Il a pris le téléphone de la fille. C’est ainsi que la bagarre a éclaté entre les deux. La fille a pris pour une première fois le couteau, mais je me suis interposé pour retirer le couteau. Le jeune est parti vers leur base dans le quartier. C’est lors qu’il est revenu que Léontine Millimouno a pris le deuxième couteau pour le poignarder », a expliqué monsieur Traoré, témoin de la scène.

Après avoir été blessé, Aboubacar Sylla a été envoyé à l’hôpital par ses proches. Selon Maïmounatou Sylla, la petite sœur de la victime, son frère n’a pas été bien reçu par les médecins. « Je ne sais pas exactement ce qui s’est passé entre les deux. Moi, quand je suis venue, j’ai pris mon frère pour l’amener à l’hôpital. Mais, de 11h à 13h, les médecins ne se sont pas occupés de lui. C’est lui-même qui est sorti de la salle du bloc opératoire, en disant qu’il préfère mourir sous les yeux des docteurs parce que ceux-ci ne veulent pas l’opérer. Vous avez vous-mêmes vu le sang sur le sol ici à l’hôpital, c’est le sang de mon frère », a expliqué la demoiselle.

La grande sœur de Léontine Millimouno a dit ne rien savoir de l’origine de la dispute entre les deux avant de regretter le fait que les médecins ne se soient pas occupés du blessé. « Ce matin, j’étais à la maison quand une de mes petites sœur m’a appelé pour m’informer. C’est suite à cela que nous sommes venues ensemble à l’hôpital. Depuis 11 heures nous sommes là. Ils ont prescrit des médicaments. Nous on pensait que les médecins s’occupaient de lui, mais c’est à notre grande surprise que nous avons vu le jeune sortir du bloc en disant qu’il préfère mourir au dehors parce que les docteurs ne s’occupaient pas de lui. Ça a été difficile pour nous de le voir dans cet état, entrain de saigner. On ne sait pas ce qui s’est passé entre eux ».

Interrogé par notre reporter, Dr Mamadou Siradiou Barry, médecin chef à la chirurgie de l’hôpital de Kindia, dément les accusations et accuse Aboubacar Sylla d’être sous l’emprise de l’alcool. « Nous, on a bien reçu le jeune. Quand il est venu, il fallait faire d’abord les premiers soins. C’est ce que j’ai fait et au moment où j’étais sur un autre malade, il est sorti de la salle du bloc pour dire que les docteurs ne se sont pas s’occupés de lui. Mais nous on comprend, parce qu’il est dans un état d’ébriété », a laissé entendre Dr Barry.

Aboubacar Sylla est « dans un état stable », ont les médecins, alors que la jeune Léontine Millimouno est entre les mains de la police pour la suite des enquêtes.

Depuis Kindia, Mohamed M’Bemba Condé pour Guineematin.com

Tél. : 628 51 88 88

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin