Des échauffourées ont éclaté ce samedi, 15 février 2020, entre des manifestants et des agents des forces de l’ordre dans le district de Kanamba, relevant dans la commune urbaine de Siguiri. Six personnes ont été blessées et une moto a été incendiée, rapporte le correspondant de Guineematin.com dans la préfecture.

Plusieurs habitants de cette localité sont descendus dans la rue pour protester contre la décision du maire de Siguiri, Koumba Sékou Magassouba, « de vendre un domaine » leur appartenant. Le domaine en question se trouve à un kilomètre du village et à 7 kilomètres de la ville de Siguiri. Les manifestants ont érigé des barricades sur la route nationale Siguiri-Kourémalé, empêchant la circulation pendant plusieurs heures. Aux environs de 16 heures, les forces de l’ordre sont intervenues, et des accrochages les ont opposés aux manifestants.

« C’est le maire qui a tout provoqué. Hier, il a envoyé des topographes pour venir morceler notre domaine pour le revendre, tout le village est sorti pour chasser les agents topographes. La nuit, on a reçu des informations selon lesquelles il (le maire) va envoyer la police ce matin pour nous arrêter. C’est pourquoi nous avons barricadé la route pour empêcher la police de rentrer au village. Dès que nous avons enlevé les barricades, deux pick-up remplis de policiers sont venus dans le but de procéder à des arrestations. Pour les en empêcher, nous avons procédé à des jets de pierres sur eux », a-t-il expliqué Harouna Koulibaly, l’un des manifestants, ajoutant que s « la police a blessé 6 personnes dont une vieille femme. Les agents ont arrêté aussi un élève qui ne savait rien de ce mouvement, ils l’ont fait descendre et ont brûlé sa moto ».

Contacté par le correspondant de Guineematin.com dans la préfecture, le maire de la commune urbaine de Siguiri n’a pas voulu se prononcer sur le sujet.

De Siguiri, Bérété Lancéï Condé pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin