Sâa Tonguiano, un orpailleur d’une trentaine d’années, a tué sa femme avant de tenter de se donner aussi la mort. Cela s’est passé dans la nuit du jeudi au vendredi, 14 février 2020, à Toguin 2, un district relevant de la sous-préfecture de Doko, dans la préfecture de Siguiri. C’est l’infidélité de son épouse qui l’aurait poussé à agir de la sorte.

Rencontré par le correspondant de Guineematin.com à Siguiri, le jeune homme a expliqué les raisons de son acte. « J’ai tué ma femme parce qu’elle me trompait avec un autre homme. Avant-hier nuit, quand je suis rentré du travail, elle n’était à la maison. Je suis allé à Sétiguiya (un village de Kintinian), où habite son amant. Quand je suis arrivé, ce dernier a laissé entendre qu’elle n’est pas là-bas. Mais quand j’ai insisté, ma femme a fini par sortir de la maison. En cours de route, j’ai pris des bâtons pour la frapper jusqu’à ce qu’elle a rendu l’âme », a-t-il raconté.

Après la mort de son épouse, Sâa Tonguiano a décidé de se donner aussi la mort. Il a pris de la poudre de pile pour mettre dans de l’eau et boire afin de mettre un terme à sa vie. Mais son voisin, Seydou Dansoko, est intervenu à temps. « Ce sont des enfants qui m’ont informé qu’il veut se donner la mort. Je suis allé trouver qu’il parlait n’importe comment, je l’ai pris immédiatement pour le conduire à Doko centre où on lui a donné des médicaments. C’est ce qui a permis de lui sauver la vie », a dit monsieur Dansoko.

Le jeune Sâa Tonguiano a été arrêté par la gendarmerie, qui a ouvert une enquête sur cette affaire.

De Siguiri, Bérété Lancéï condé pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin