Le combat du FNDC contre les élections législatives et du référendum constitutionnel du 1er mars 2020, se poursuit sur le terrain. C’est dans ce cadre qu’un meeting de sensibilisation a été organisé hier, dimanche 16 février 2020, à Malanta, une localité située à 110 km au nord-ouest de la commune urbaine de Gaoual. Parrainée par le député de la préfecture, Ousmane Gaoual Diallo, la rencontre a porté sur les stratégies à adopter pour réussir ce combat, a appris Guineematin.com à travers un de ses journalistes.

Joint au téléphone, l’opposant a expliqué les raisons qui ont prévalu à l’organisation de cette rencontre. « Comme vous le savez, nous sommes engagés dans une démarche d’empêchement des élections. Ce qui exige de nous de la pédagogie, c’est-à-dire aller sur le terrain pour expliquer, rassurer les gens et donner les modalités de cet empêchement. On se rend compte que dans des localités comme Malanta, la détermination de la population est le seul moyen important pour empêcher le déroulement des élections. Donc c’est une démarche de remobilisation des militants et sympathisants de l’opposition et membre du FNDC dans l’objectif d’empêcher les élections à venir », a expliqué Ousmane Gaoual Diallo.

Selon nos informations, cette rencontre fait suite à un meeting de campagne organisé la semaine dernière par le pouvoir dans cette localité, et qui avait été un fiasco. « Elhadj Cellou Garaya Diallo (candidat du RPG Arc-en-ciel aux élections législatives à Gaoual), à la tête d’une colonne de véhicules, était là le dimanche, 09 février 2020, dans le cadre de la campagne électorale. Mais, la population n’est pas sortie et il a continué son chemin vers Lélouma, sans tenir de meeting ici. Et hier, les populations sont massivement sorties pour aller écouter le message des responsables du FNDC et de l’UFDG. Comme vous le savez, le député Ousmane Gaoual est très écouté à Malanta », a confié un élu local, sous couvert d’anonymat.

Après Malanta, Ousmane Gaoual et les responsables locaux du FNDC se rendront demain, mardi 18 février 2020, dans les sous-préfectures de Touba et Kounsitel. Ils poursuivront cette campagne de sensibilisation par des meetings dans la commune urbaine de Gaoual, à Wendou M’bourou, Koumbia, avant de terminer par Kakoni, le vendredi 21 février prochain.

Alpha Assia Baldé pour Guineematin.com
Tél : 622 68 00 41

Facebook Comments

Commentaires

Alpha Guineematin.com