Les services des eaux et forêts de Labé ont mis la main sur un camion transportant une importante quantité de viande de brousse. C’est suite à une longue enquête que cette saisie de près d’une tonne et demi de viande de brousse a été effectuée. Trois personnes, de nationalité guinéenne, ont été interpellées et devraient subir les rigueurs de la loi, rapporte le correspondant de Guineematin.com basé dans la préfecture.

Selon nos informations, cette quantité de viande de brousse provient de la préfecture de Mali et devait être revendu en Guinée Forestière. Des braconniers qui écument la frontière de la Guinée et du Sénégal sont les présumés auteurs de ce « crime » faunique.

Interrogé par notre reporter, Diao Diallo, directeur préfectoral de l’environnement de Labé, a expliqué ce qu’il sait du dossier. « La saisie de cette quantité de viande de brousse a été le fruit d’une longue enquête, par ce qu’on avait été alerté de cette charge depuis quelques jours. Et les informations nous faisaient croire que le camion qui transporte cette viande de brousse suit des chemins dans la brousse et non la route principale. Directement, nous avons mis nos différentes équipes de la brigade préfectorale et régionale en branle pour barrer la route à cette cargaison. Une fois à Labé, le camion a été intercepté par nos agents et conduit à la concession forestière de Labé. »

Selon le directeur préfectoral de l’environnement de Labé, la quantité saisie tourne autour d’une tonne et demi de viande de brousse, dont des animaux protégés. « C’est une importante quantité de viande de brousse provenant d’animaux partiellement protégés qui a été saisie. Au total, 53 sacs remplis de viande d’animaux ont été saisis. Une quantité estimée à une tonne et demi après le pesage », a-t-il fait savoir.

Parlant des présumés auteurs de ces faits, Diao Diallo a révélé qu’il y a eu déjà 3 arrestations. « Les deux présumés auteurs et le chauffeur du camion, tous des guinéens, ont été mis à la disposition des autorités pour la suite des enquêtes. Le procureur a été saisi du dossier, le ministère de l’Environnement, des Eaux et Forêts a été aussi informé qui d’ailleurs a dépêché une mission pour toucher du doigt les réalités du terrain. Les trois présumés auteurs ont été entendus sur procès verbal, ils ont reconnu les faits qui leur sont reprochés, car selon eux, cette viande de brousse était destinée pour la région forestière.

C’est pourquoi actuellement ils se trouvent à la maison centrale de Labé en attendant leur jugement. Mais par ailleurs, il faut préciser que les catégories d’animaux abattus, ce sont des Céphalophes, des phacochères, les petits ruminants. Tous ces animaux sont partiellement protégés. Ils ont été tués et séchés à Mali pour la région forestière. Nous userons de tous les moyens légaux pour les juger et les condamner à la hauteur de leur forfaiture. »

De Labé, Alpha Boubacar Diallo pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Alpha Guineematin.com