L’acte s’est passé dans la soirée du mardi dernier, 18 février 2020, au quartier Paraya, dans la commune urbaine de Labé. Mamadou Hady Diallo, agent de la garde communale de la ville, a jeté une grenade lacrymogène sur de paisibles citoyens, avant de s’enfuir, rapporte un correspondant de Guineematin.com à Labé.

Plusieurs citoyens étaient rassemblés devant une boutique pour suivre un match de la ligue des champions européenne de football à la télévision. C’est là qu’ils ont été surpris par une bombe lacrymogène qui est venue tomber sur eux. Une fille de 10 ans qui était dans le groupe s’est évanouie après avoir inhalé le gaz lacrymogène.

Juste après son acte, l’auteur a pris la poudre d’escampette et a réussi à échapper à la colère des citoyens. C’est ainsi que certains jeunes, en colère, ont décidé d’aller saccager les locaux de la garde communale pour se rendre justice. Mais, d’autres citoyens sont parvenus à les en dissuader.

Ce mercredi, Mamadou Hady Diallo a été retrouvé et mis aux arrêts. L’agent de la garde communale explique avoir agi en légitime défense. Selon lui, une bagarre l’opposait à des jeunes, qui l’ont dépouillé de son téléphone et d’une somme de 1 million 200 mille francs qu’il avait sur lui. C’est ce qui l’aurait poussé à jeter la grenade dans le seul but de se défendre.

L’agent a été mis à la disposition des autorités communales pour des fins d’enquête. En attendant la fin de cette enquête, certains citoyens se demandent d’où vient cette grenade lacrymogène et pourquoi cet agent la détenait. Parce que la garde communale dont il relève n’intervient pas dans le maintien d’ordre et n’est donc pas habilitée à avoir de telles armes.

De Labé, Alpha Boubacar Diallo pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin