Comme annoncé précédemment sur Guineematin.com, des responsables de l’UFDG ont été séquestrés ce samedi, 22 février 2020, à l’hôtel Relais Balys de Mamou. Cette situation a entraîné des mouvements de colère dans les rues de la ville, rapporte le correspondant de Guineematin.com basé dans la préfecture.

Les réactions n’ont pas tardé suite à l’annonce de la séquestration de Dr Fodé Oussou Fofana, vice-président de l’UFDG, et d’autres députés du principal parti d’opposition du pays. Les militants de la formation politique, qui s’apprêtaient à aller au meeting organisé par l’UFDG dans la ville, sont sortis pour protester contre cette décision des autorités.

Dans les quartiers réputés chauds de Mamou, comme Pétel ou au carrefour Sabou, des jeunes ont brûlé des pneus sur la chaussée pour exprimer leur colère face à la séquestration de leurs leaders. A côté de la Boucherie également, des jeunes ont brûlé des ordures sur la chaussée.

Les forces de défense et de sécurité sont visibles sur la route commerciale, où boutiques et magasins sont complètement fermés. Les banques et les gares routières sont également affectées par cette atmosphère tendue. Les gendarmes et policiers, renforcés par les bérets rouges, sont postés à plusieurs endroits de la ville.

A suivre !

De Mamou, Boubacar Ramadan Barry pour Guineematin.com

Tel: 625698919/657343939

Facebook Comments

Commentaires

Alpha Guineematin.com