L’ambassade de Guinée en Angleterre a été victime d’une attaque ce dimanche, 23 février 2020. Des hommes non identifiés ont fait irruption dans la chancellerie pour emporter plusieurs cartes d’électeurs, a appris Guineematin.com à travers un de ses journalistes.

Après les ambassades de Guinée en Sierra Leone et en Gambie hier, c’est au tour de celle d’Angleterre d’être la cible d’une attaque de la part de personnes opposées à la tenue des élections législatives et du référendum constitutionnel du 1er mars 2020. La représentation locale de la CENI commençait à distribuer les cartes d’électeurs, lorsque des hommes ont pris d’assaut les lieux. Ils se sont emparés de plusieurs cartes et sont partis avec. Joint au téléphone, Aboul Karim Diallo, le secrétaire fédéral de l’UFDG en Angleterre, a expliqué ce qu’il sait de cet incident.

« La semaine dernière, notre représentation au niveau de la CEAMI (Commission Electorale d’Ambassade Indépendante) a été contacté par le Consul de la Guinée en Angleterre du nom de Iromou N’Guéma pour l’informer que les cartes d’électeurs sont arrivées. Ainsi, tous les membres de la CEAMI se sont présentés au niveau de l’Ambassade (…) Maintenant, la distribution des cartes était prévue ce dimanche. On a informé tous nos militants que les cartes d’électeurs étaient disponibles et qu’ils pouvaient aller les récupérer.

Mais à 11 heures, on a reçu un message audio venant de la CEAMI, parce qu’on a une plateforme qui regroupe la communauté guinéenne en Angleterre. C’est là donc que la présidente de la CEAMI du nom de Djenab Fofana a lancé un audio annonçant que l’Ambassade située à Londres a été victime d’une attaquée et que les cartes ont été emportées », a-t-il dit.

Même si cette attaque n’a pas été revendiquée, cet opposant estime qu’elle pourrait être l’œuvre de l’antenne du FNDC en Angleterre. « Il faut dire qu’ici en Angleterre comme en Guinée, il se dit que les gens ne sont pas prêts pour ces élections. Comme vous le savez, le FNDC est très bien représenté en Angleterre, il organise souvent des manifestations ici. Et il y a souvent des rencontres qui se tiennent dans le cadre de l’empêchement de la tenue des élections. Donc, je pense que c’est dans ce cadre justement que s’inscrit cette attaque. Parce que le FNDC a déjà fait des communiqués et messages pour dire que les élections ne se tiendront jamais ici », a laissé entendre Aboul Karim Diallo.

Ibrahima Sory Diallo pour Guineematin.com
Tél. : (00224) 621 09 08 18

Facebook Comments

Commentaires

Alpha Guineematin.com