Un mort à l’ambassade de Guinée en Sierra Leone : des témoins rejettent la version officielle

Abdoulaye Diallo, tué dans les violences survenues le samedi, 22 février 2020, à l’ambassade de Guinée en Sierra Leone

Comme annoncé précédemment, une personne a été tuée dans des violences qui ont eu lieu le samedi, 22 février 2020, dans l’enceinte de l’ambassade Guinée en Sierra Leone. Peu après les incidents, le ministère des Affaires étrangères et des Guinéens de l’étranger a publié communiqué dans lequel il parle d’une « attaque » de la représentation diplomatique de la Guinée par des « militants de l’opposition ». Le département avait laissé entendre aussi que le manifestant tué a été pris pour un voleur par des populations environnantes.

Mais, des témoins qui ont assisté à la scène rejettent cette version des autorités guinéennes. Selon l’un d’entre eux, interrogé par Guineematin.com, il ne s’agit pas d’une attaque contre l’ambassade mais plutôt d’un affrontement entre militants du RPG Arc-en-ciel et de l’opposition. Et c’est dans cet affrontement, dit-il, qu’un partisan de l’opposition guinéenne a été tué.

« On était partis pour récupérer nos cartes d’électeurs. Mais, la majorité des cartes trouvées sur place était pour les militants du parti au pouvoir, le RPG Arc-en-ciel. Donc, les militants de l’opposition qui étaient venus en nombre, n’ayant pas pu retrouver leurs cartes, ont demandé des explications. C’est ainsi que la tension est montée d’un cran, et finalement les choses ont tourné à l’affrontement. C’est dans ces heurts que Abdoulaye Diallo a été pris à partie par des militants zélés du parti au pouvoir. Il a été battu à mort par ces derniers », explique ce citoyen guinéen vivant à Freetown.

A noter que la victime, Abdoulaye Diallo, était cambiste de profession. Il est originaire de la sous-préfecture de Bourouwal-Sounki, dans la préfecture de Télimélé.

Ibrahima Sory Diallo pour Guineematin.com
Tél. : (00224) 621 09 08 18

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS