Dans un message radio daté du 24 février 2020, l’Etat major de l’armée de terre a annoncé qu’à partir de ce mardi, 25 février 2020, toutes ses unités seront en alerte sur toute l’étendue du territoire national. Le même communiqué indique que les unités de l’intérieur du pays doivent être également organiser des patrouilles jours et nuits et être disponibles pour sécuriser le vote du 1er mars prochain. Joint au téléphone par un journaliste de Guineematin.com, le président du Bloc Libéral, Docteur Faya Millimouno, reprouve cette décision.

Selon Dr Faya Millimouno, il n’est pas du ressort d’une armée de sécuriser un vote. « Je crois que ce n’est pas le rôle de l’armée de sécuriser le vote. Nous avons aujourd’hui certains officiers qui, pour des raisons qu’on ne connait pas, font du zèle. Mais, nous disons à cette armée qu’elle doit être républicaine et surtout qu’elle doit être du bon côté de l’histoire. L’armée n’a pas pour vocation de soutenir une dictature. L’armée a pour mission de veiller à l’intégrité du territoire national », a dit l’opposant.

Pour le président du Bloc Libéral, il y a beaucoup de choses qui sont entrain de se passer en Guinée aujourd’hui et qui méritent d’être contrôlées par les forces de défense. « L’armée doit s’organiser pour mettre hors d’état de nuire tous ceux et toutes celles qui sont entrain d’organiser le putsch constitutionnel. Cette armée n’a qu’à vérifier le contenu des deux bateaux stationnés au port de Conakry qu’on dit avoir à bord des centrales pour électrifier Conakry », demande-t-il.

Pour Dr Faya Millimouno, cette annonce ne fera pas reculer les opposants au 3ème mandat. « Même si Alpha Condé réquisitionnait l’armée rouge de la Russie, ce que nous avons dit, nous le ferons conformément aux dispositions constitutionnelles de notre pays. Nous sommes entrain d’agir en vertu de l’article 21 alinéas 4 de la Constitution qui donne le droit et même le devoir au peuple de Guinée de résister à l’oppression. Nous sommes clairement dans une situation d’oppression dans la mesure où l’Etat est devenu du terrorisme humain », a conclu l’opposant.

Alpha Assia Baldé pour Guineematin.com

Tél : 622 68 00 41

Facebook Comments

Commentaires

Alpha Guineematin.com