Recours à l’armée pour le 1er mars : « la Guinée ne se soumettra jamais à la volonté destructrice… d’Alpha Condé »

Sidya Touré, président de l’UFR

L’annonce de la réquisition de l’armée pour le double scrutin du 1er mars en Guinée a suscité une vague de réactions. Réagissant sur le réseau social Twitter, Sidya Touré, président de l’Union des Forces Républicaines (UFR) a écrit que « la Guinée ne se soumettra jamais à la volonté destructrice et rétrograde d’Alpha Condé ».

Les discours se durcissent chaque jour un peu plus en Guinée avec l’approche du contesté scrutin législatif et du référendum constitutionnel du 1er mars 2020. La fuite d’un document de l’armée, qui fait état de la réquisition de l’armée pour sécuriser le scrutin et faire des patrouilles de jour comme de nuit, est mal accueillie dans les rangs du Front National pour la Défense de la Constitution (FNDC).

Sidya Touré de l’UFR, à travers un tweet publié ce mercredi, 26 février 2020, a dénoncé cette mesure qui ne va pas entamé la détermination des opposants au 3ème mandat. « Des élections en Guinée ? Que Non !! C’est une Guinée militarisée, martyrisée, mais qui ne se soumettra jamais à la volonté destructrice et rétrograde d’Alpha Condé. La Guinée mérite mieux. #Amoulanfé », peut-on lire sur son compte.

Il faut rappeler que dans un message radio qui a fait les choux gras des médias depuis hier, le Chef d’Etat Major de l’Armée de Terre a instruit les commandants des garnisons militaires du pays à être en alerte maximale. Dans le même courrier, une demande est faite aux commandants des quatre régions militaires du pays d’organiser des patrouilles de jour comme de nuit du 28 février au 3 mars 2020, tout en étant disponible pour renforcer la sécurité des bureaux de vote le 1er mars 2020, au besoin.

Alpha Assia Baldé pour Guineematin.com

Tél : 622 68 00 41

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS