A quatre jours des contestées élections législatives et du référendum constitutionnel du 1er mars prochain, les esprits s’échauffent à l’intérieur du pays. Après la commune rurale de Timbi Madina, dans la préfecture de Pita, c’est à Télimélé que du matériel électoral a été attaqué ce mercredi, 26 février 2020. A peine arrivé, le matériel électoral destiné à la commune rurale de Tarihoye a été saccagé et vandalisé par des individus hostiles à la tenue du double scrutin, rapporte le correspondant de Guineematin.com basé dans la préfecture.

Située à environ 42 km de la ville de Télimélé, la commune rurale de Tarihoye est réputée être un fief de l’opposition depuis longtemps. D’après des sources concordantes, c’est le matériel électoral stocké dans un magasin de la sous-préfecture qui a été la cible d’une attaque avec d’énormes dégâts matériels. Des papiers déchirés jonchaient le sol. D’autres ont été déchirés et emportés, apprend-on.

Joint au téléphone, le maire de la commune rurale de Tarihoye, Alsény Diallo, n’a pas voulu coopérer. « Moi, j’étais au village. Mais présentement, nous sommes entrain de vérifier dans le magasin. Après, je vais vous répondre », a laissé entendre monsieur Diallo.

Par contre, Oumar Baïlo Diallo, sous-préfet de Tarihoye, a confié à notre reporter, que ce n’est pas tout le matériel électoral destiné à sa juridiction qui a été pris. Selon lui, quelques échantillons ont été récupérés et sécurisés. « Effectivement, il y a eu cet acte. Mais, je précise que ce n’est pas tout le matériel qui a été vandalisé. Le matériel que ces individus ont pris, quelques échantillons ont pu être récupérés et sécurisés. Le calme est revenu, je peux dire qu’il y a plus de peur que de mal », a laissé entendre le sous-préfet.

A suivre!

De Télimélé, Ousmane Dieng pour Guineematin.com

Tel: 622525250

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin