Deux agents de l’agence d’Ecobank Kankan sont inculpés dans une affaire d’abus de confiance portant sur la somme de 36 millions de francs guinéens au détriment de dame Assetou Kourouma, vendeuse de poisson. Après avoir été mis sous mandat de dépôt après audition, Ansoumane Camara et Louis Lamah ont été remis en liberté le vendredi 28 février 2020. Ecobank se serait engagé à rembourser les 36 millions de francs guinéens de la dame en attendant la suite de la procédure, rapporte le correspondant de Guineematin.com basé dans la préfecture.

Le feuilleton judiciaire concernant deux agents Ecobank Kankan, inculpés pour abus de confiance, continue d’alimenter la chronique. Ansoumane Camara et Louis Lamah sont accusés d’avoir « subtilisé » la somme de 36 millions de francs guinéens du compte bancaire de dame Assetou Kourouma.

Après avoir passé quelques jours de détention, les deux compagnons ont été libérés le vendredi dernier et auraient même repris le travail. Selon des sources proches du dossier, Ecobank s’est engagée à verser la somme de 36 millions de francs guinéens sur le compte de la plaignante en guise de garantie pour obtenir la libération de ses employés en attendant le début du procès.

Interrogée par notre reporter, dame Assetou Kourouma dit avoir obtenu un reçu de la part du juge d’instruction en charge de l’affaire, qui lui aurait demandé d’aller vérifier son compte. Mais, une fois arrivée à Ecobank, Assetou Kourouma n’a pas pu accéder à son compte. « Quand je suis au tribunal, le juge d’instruction m’a dit qu’ils ont déposé 36 millions GNF sur mon compte, que je peux aller vérifier.

Arrivée à Ecobank, après plusieurs tentatives d’accès à mon compte, ils m’ont fait savoir qu’il est bloqué pour l’instant. Le nouveau directeur, qui est venu à la place de la directrice, m’a fait savoir qu’ils ont un avocat, que j’en ai un aussi. Donc, je ne pourrais accéder à mon compte qu’après le jugement. Je suis venu expliquer ça au procureur qui m’a dit que c’est exactement cela », a-t-elle fait savoir.

De Kankan, Abdoulaye N’koya SYLLA, pour Guineematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Alpha Guineematin.com