Comme annoncé précédemment, le RPG Arc-en-ciel a animé une conférence de presse hier, lundi 02 mars 2020, à son siège, à Conakry. Au cours de cette rencontre avec les hommes de médias, le parti au pouvoir s’est prononcé notamment sur le combat que le Front National pour la Défense de la Constitution (FNDC) livre actuellement contre  un troisième mandat pour le président Alpha Condé.Les responsables du parti présidentiel ont fustigé les violences et avoué leur peur sur « les méthodes » qu’utilise cette entité qui regroupe l’essentiel de la société civile et les partis politiques d’opposition en Guinée, rapporte un journaliste de Guineematin.com qui était cette conférence de presse.

Depuis le 14 octobre dernier, le FNDC organise des mouvements de protestation contre le changement constitutionnel voulu par le pouvoir et qui permettrait au président Alpha Condé de briguer un troisième mandat. Ces manifestations ont souvent été émaillées de violences, causant des morts, des blessés et des destructions de biens publics et privés. Des méthodes qui font peur au RPG Arc-en-ciel, selon Domani Doré, coordinatrice adjointe de campagne du parti au pouvoir, qui dénonce une tentative de coup d’Etat en Guinée.

« Ce n’est pas que nous ayons peur du FNDC mais nous avons peur des méthodes qu’utilise le FNDC. Nous savons tous que le FNDC, à travers l’opposition qui est en son sein, a appelé depuis quelques temps à une désobéissance civile. Cette désobéissance civile, ils ont même appelé ça la possibilité, pour eux, d’amener un président légitime et en cours de mandat à être chassé du pouvoir. Vous en connaissez la signification ? C’est tout simplement le coup d’Etat. Un coup d’Etat qui, malheureusement pour eux, a échoué. Et, aujourd’hui, ils reviennent à de meilleurs sentiments, apparemment. C’est pourquoi, au niveau du RPG Arc-en-ciel, nous ne cessons de rappeler à l’Etat les dispositions régaliennes qui l’incombent quant à la protection des personnes et de leurs biens », a confié l’ancienne ministre des sports.

Pour le vice-président de la Commission juridique du directoire de campagne du RPG Arc-en-ciel, Souleymane Traoré, c’est pratiquement « la tactique de la terre brûlée » (utilisée par Samory Touré contre les colons, ndlr) que les opposants à la nouvelle Constitution appliquent sur le terrain. Mais, dit-il, le RPG Arc-en-ciel a commis des huissiers pour relever l’ensemble de ces destructions pour pouvoir les documenter juridiquement.

« Ce que je voudrais dire d’abord, c’est l’inquiétude de la direction nationale de campagne du RPG Arc-en-ciel. Cette inquiétude, c’est l’extrême violence qui a envahi notre pays. C’est pratiquement la tactique de la terre brûlée que l’UFDG, regroupée dans le FNDC, essaie d’entreprendre. Moi, je me laisse surprendre par le fait que, dans les médias, il n’y a pratiquement aucune réaction. Que des marchés soient incendiés, des gendarmes et des policiers violentés, des préfets menacés de mort par des députés de la République, des incendies de gendarmerie à l’initiative du député de Tougué.

Pourquoi ce silence ? Au niveau de la direction générale du parti, bien que nous soutenons le chef de l’Etat, nous regrettons qu’il n’y ait aucune action engagée contre des individus souvent pris en flagrant délit. Au niveau du parti, nous avons commis des huissiers pour relever l’ensemble de ces destructions pour pouvoir les documenter juridiquement et les mettre à la disposition des juridictions nationales et internationales », a annoncé Souleymane Traoré.

Mamadou Baïlo Keïta pour Guineematin.com

Tel : 622 97 27 22

Facebook Comments

Commentaires

Alpha Guineematin.com