Le Sénégal a enregistré son deuxième cas de Coronavirus. Après celui d’hier, un autre français a été testé positif ce mardi, 03 mars 2020, à Dakar. L’annonce a été faite par le ministère sénégalais de la Santé et de l’Action sociale, à travers un communiqué relayé par des médias du pays.

« Ce jour, 03 mars 2020, à 16 h 10 minutes, l’Institut Pasteur de Dakar nous a notifié un second cas positif au Covid 19. Il s’agit d’un résident français âgé de 80 ans, résident à Sarcelles, dans la banlieue parisienne, en France. Il est arrivé au Sénégal le 29 février 2020 », indique le communiqué.

Les autorités sanitaires sénégalaises précisent que le patient a été consulté le 02 mars 2020, à l’hôpital Roi Baudoin à Guédiawaye où il a été pris en charge, puis transféré au service des maladies infectieuses de l’Hôpital de Fann. « Son état clinique est stable et toutes les dispositions ont été prises pour identifier les personnes contacts et assurer leur prise en charge », rassure le ministère de la Santé.

Cette situation est suivie de près en Guinée, voisin direct du Sénégal. Le sujet suscite beaucoup de commentaires sur les réseaux sociaux, certains appelant à la fermeture de la frontière entre les deux pays comme l’avait fait le Sénégal lorsque la Guinée était frappée par l’épidémie d’Ebola. Mais, le ministre guinéen de la Santé a annoncé que cette hypothèse n’est pas envisagée.

Le Colonel Rémy Lamah, qui s’est exprimé ce mardi dans l’émission Les Grandes Gueules de la radio Espace, a indiqué que la Guinée ne fermera pas ses frontières au Sénégal à cause du Coronavirus. Il rassure toutefois, que la Guinée a pris toutes les dispositions nécessaires pour éviter que le pays ne revive la même situation qu’il a connue il y a quelques années, avec Ebola.

« Nous n’allons pas inventer de nouvelles actions. Les actions sont déjà mises en place en termes de mesures préventives. A l’aéroport, on a mis en place un système de contrôle des températures. Au niveau des CTE (Centres de traitement d’Ebola, ndlr) de Nongo, on a mis en place tout le système pour recevoir d’éventuels cas. Donc, il n’y a pas de soucis par rapport à cela. Et par rapport aux dispositions prises dans le cadre de la prévention, ce sont les mêmes dispositions qu’on a prises dans le cadre d’Ebola », a dit le ministre.

Alpha Assia Baldé pour Guineematin.com
Tél : 622 68 00 41

Facebook Comments

Commentaires

Alpha Guineematin.com