De nouvelles arrestations dans les rangs du Front National pour la Défense de la Constitution. Deux partisans de la structure opposée à un troisième mandat pour le président Alpha Condé ont été mis aux arrêts et incarcérés à Télimélé. Les raisons de leurs interpellations ne sont pas encore connues, rapporte le correspondant de Guineematin.com dans la préfecture.

Comme pour la plupart des personnes interpellées depuis le début du combat contre un éventuel troisième mandat pour le chef de l’Etat guinéen, ces deux hommes ont été interpellés en dehors de toute procédure légale. Le premier, Abdoulaye Diallo, cultivateur, a été enlevé nuitamment par des agents des forces de l’ordre dans la commune rurale de Tarihoye.

« Effectivement, notre citoyen du nom de Abdoulaye Diallo a été arrêté par les services de sécurité dans la nuit du dimanche au lundi, à 00 heures, au marché de Tarihoye centre. Nous ignorons pour le moment les faits réels qui lui sont reprochés et souhaitons sa mise en liberté », a déclaré Alsény Diallo, le maire de Tarihoye, joint au téléphone.

Le second, Abdoul Rahimy Diallo, maître coranique, a été interpellé aussi tard la nuit dans la commune rurale de Gougoudjé. Selon le maire de cette localité, Alpha Saliou Barry, les agents l’ont surpris dans son sommeil pour mettre la main sur lui.

« A 1 heure du matin, les forces de sécurité ont violemment défoncé sa porte et se sont saisis de lui pour le conduire à la prison civile de Télimélé. Son arrestation est en lien avec son appartenance au FNDC. Aujourd’hui, je suis parti à Télimélé ville afin de rencontrer les autorités pour en savoir un peu plus, mais elles étaient occupées par le concours de recrutement des jeunes dans l’armée », a dit l’autorité locale.

L’antenne préfectorale du FNDC s’insurge contre ces arrestations, accusant le préfet de Télimélé d’être à l’origine de cette situation. Des accusations réfutées par Amadou Sadio Diallo, qui assure ne vouloir aucun mal à un habitant de sa préfecture. « Je suis à Télimélé pour le bonheur des citoyens de Télimélé. S’ils ont un problème, j’essaye de le résoudre et non de l’aggraver ou inculper quelqu’un. Ce n’est pas de ma nature, comme certains le disent déjà dans les rues et les réseaux sociaux », a dit l’autorité préfectorale

Pour l’heure, on ne sait pas qui a ordonné l’arrestation de ces deux partisans du FNDC ni ce qui leur est reproché. Les deux pères de familles seraient détenus à la prison civile de Télimélé, laissant leurs proches dans une profonde angoisse.

De Télimélé, Ousmane Dieng pour Guineematin.com

Tel: 622525250

Facebook Comments

Commentaires

Alpha Guineematin.com