Sauf changement de dernière minute, les trois experts dépêchés par la CEDEAO, vont arriver ce mardi, 03 mars 2020, à Conakry. Cette mission de l’organisation sous régionale vient procéder à l’audit du contesté fichier électoral et apporter son expertise à la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI). Mais avant même son arrivée, la mission suscite déjà une polémique au sein de la classe politique guinéenne.

Si certains saluent la venue de ces experts, d’autres la désapprouvent en récusant l’un des membres de la délégation jugé très proche du président Alpha Condé. De leur côté, quelques citoyens de Conakry, interrogés par un reporter de Guineematin.com se félicitent de la venue de cette mission et espèrent qu’elle permettra de résoudre la crise politique actuelle en Guinée.

Issiagha Sylla, informaticien de profession : « la venue de ces trois experts de la CEDEAO à Conakry est une bonne nouvelle dans la mesure où cette mission de l’organisation sous-régionale vient dans le but d’appuyer techniquement l’organe en charge d’organiser les élections en Guinée, pour assainir le fichier électoral, afin qu’il soit plus fiable pour aller aux élections crédibles et transparentes. Pour moi, je pense que cette démarche de la CEDEAO va permettre d’atténuer la crise politique très avancée entre la mouvance et l’opposition républicaine en Guinée concernant ce fichier électoral bourré d’anomalies.

Par contre, j’ai lu sur certains sites d’informations de la place que le nommé Tall Nouroudine est un proche inconditionnel du président Alpha Condé et qu’il a même participé à l’audit du fichier électoral en 2015, lors des élections présidentielles. Mais, aucune anomalie n’a été enlevée dans ce fichier électoral et nous sommes allés comme ça à ces élections où on se souvient qu’Alpha Condé a fait un coup KO. Je pense que, pour ne pas faire échouer cette mission de la CEDEAO, il serait très intelligent de retirer parmi ces experts le nommé Tall Nouroudine. Cela va permettre d’écarter le doute dans le milieu politique ».

Alpha Soumah, diplômé sans emploi : « cette arrivée de ces experts de la CEDEAO à Conakry nous rassure en ce sens qu’ils vont apporter leur appui technique à la CENI, afin que ce fichier électoral, truffé de faux cas, soit assaini pour qu’on aille aux élections transparentes et crédibles une fois dans notre pays. Il faut le dire que l’opposition a pleinement raison de se plaindre de ce fichier électoral qui n’est qu’en faveur d’Alpha Condé et des caciques du RPG. Donc, je profite de votre micro pour demander aux experts de la CEDEAO d’être impartiaux dans cette affaire d’audit de ce fichier électoral qui est l’un des principaux problèmes de crise entre la mouvance présidentielle et l’opposition républicaine ».

Albert Kpoghomou, enseignant : « la venue de ces trois experts de la CEDEAO à Conakry est une bonne initiative dans la mesure où ils vont assister techniquement la CENI dans le but d’assainir ce fichier électoral qui est bourré de plusieurs anomalies. C’est ce qui fait que l’opposition républicaine refuse de participer à ces élections législatives. Je pense qu’Alpha Condé doit comprendre que la Guinée n’est pas seulement pour une seule personne ou un groupe d’individus mais plutôt, pour un peuple composé de plusieurs ethnies confondues. Donc, le Fama doit faire preuve de patriotisme pour sauver cette nation en laissant travailler convenablement ces trois experts de la CEDEAO qui sont venus solutionner notre problème majeur qui n’est rien que ce foutu fichier électoral ».

Propos recueillis par Léon Kolié pour Guineematin.com

Tél: 661 74 99 64

Facebook Comments

Commentaires

Alpha Guineematin.com