Lutte contre le tétanos : la 2ème campagne nationale de vaccination lancée à Conakry

4 mars 2020 à 22 10 46 03463

Placé sous le haut patronage de la première dame de la République, Hadja Djénè Kaba Condé, le deuxième tour de la campagne nationale de vaccination contre le tétanos maternel et néonatal a été lancé ce mercredi, 04 mars 2020, à Conakry. La cérémonie, qui s’est déroulée à la mairie de Kaloum, a été présidée par le secrétaire général du ministère de la santé, Dr Sékou Condé, en présence de plusieurs cadres du secteur de la santé et des partenaires techniques et financiers de la Guinée, a constaté Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Lire

Mission d’experts de la CEDEAO : ce que propose l’opposition guinéenne

4 mars 2020 à 19 07 28 03283

Après les avis individuels donnés par plusieurs de ses membres, l’opposition guinéenne a enfin donné sa position commune par rapport à l’envoie d’une mission d’experts de la CEDEAO pour apporter un appui technique à la CENI. Les adversaires du régime Alpha Condé remercient l’organisation sous régionale pour l’intérêt qu’elle accorde à l’assainissement du fichier électoral guinéen.

Ils notent cependant que les termes de référence de cette mission technique n’ont pas été communiqués. Et pour la crédibilité des résultats de cette mission, l’opposition politique propose que les experts de l’OIF, de l’UE et du PNUD qui ont procédé à l’audit du fichier en 2018 soient associés au travail qui sera fait.

Guineematin.com vous propose ci-dessous la déclaration de l’opposition guinéenne.

Lire

Coronavirus au Sénégal : les habitants de Conakry entre inquiétude et méfiance

4 mars 2020 à 18 06 56 03563

Depuis quelques temps, de nombreux pays du monde sont frappés par le Coronavirus, entraînant des milliers de morts et d’importantes contaminations. Jusque-là épargnée, l’Afrique de l’Ouest a enregistré des cas de cette maladie au Nigéria et au Sénégal. Dans ce pays voisin de la Guinée, deux cas ont été confirmés. Les autorités guinéennes annoncent que des mesures conséquentes ont été prises pour parer à toute éventualité, mais ces assurances ne semblent pas rassurer tout le monde.

Lire

Le RRD répond au préfet de N’Zérékoré : « s’il doit égorger quelqu’un, c’est chez lui à Kankan »

4 mars 2020 à 18 06 24 03243

La récente sortie du préfet de N’Zérékoré continue de faire des vagues à travers le pays. Les propos tenus par Elhadj Sory Sanoh qui dit être prêt même à égorger quelqu’un si Alpha Condé le lui demandait, ne laissent pas indifférent Abdoulaye Kourouma, le président du Rassemblement pour la Renaissance et le Développement (RRD).

Lire

Enseignement supérieur : le nouveau ministre Kader Barry installé dans ses fonctions

4 mars 2020 à 17 05 55 03553

Au lieu d’une passation de service, c’est une simple cérémonie d’installation du nouveau ministre qui a été organisée dans l’enceinte du ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique. En effet, le démissionnaire Abdoulaye Yéro Baldé ne s’est pas présenté pour passer le témoin à son successeur.

Lire

Insertion des jeunes : Terre Afrique signe un partenariat avec la mairie de Ratoma

4 mars 2020 à 15 03 24 03243

Dans le cadre de la prise en charge des jeunes, confrontés au chômage et exposés à l’immigration clandestine, l’ONG Terre Afrique et la mairie de Ratoma ont signé ce mercredi, 04 mars 2020, une convention de partenariat d’une durée de 3 ans. Cette collaboration permettra la réinsertion de plusieurs jeunes de cette commune de Conakry dans des activités génératrices de revenus.

Lire

Urgent : la marche du FNDC interdite par les autorités

4 mars 2020 à 14 02 37 03373

L’annonce a été faite par les maires de Matoto et Matam, deux communes concernées par la marche que le FNDC compte organiser demain, jeudi 05 mars 2020, à Conakry. Ces autorités communales demandent aux opposants à un troisième mandat de reporter leur manifestation, en raison des préparatifs de la fête du 08 mars et de la présence des experts de la CEDEAO en Guinée.

Lire

Marche du FNDC : voici les villes de l’intérieur du pays concernées

4 mars 2020 à 14 02 20 03203

Comme annoncé précédemment, le FNDC appelle à une nouvelle marche pacifique demain, jeudi 05 mars 2020, en Guinée. A Conakry, les organisateurs comptent mettre 2 millions de personnes dans la rue pour manifester contre le projet de nouvelle Constitution, qui donnerait la possibilité au président Alpha Condé de briguer un troisième mandat.

Lire

Conakry : le FNDC va faire « les funérailles du coup d’Etat constitutionnel » demain

4 mars 2020 à 13 01 35 03353

Comme annoncé précédemment, le Front National pour la Défense de la Constitution (FNDC) compte battre le pavé demain, jeudi 05 mars 2020, pour exiger du président Alpha Condé le renoncement à sa nouvelle constitution. Cette marche, programmée sur l’Autoroute Fidel Castro, aura pour objectif de faire « les funérailles du coup d’Etat constitutionnel ».

Lire

Marche contre un 3ème mandat : le FNDC compte mobiliser 2 millions de personnes à Conakry

4 mars 2020 à 13 01 11 03113

Malgré la reculade du président Alpha Condé sur le double scrutin législatif et référendaire du 1er mars dernier, le Front National pour la Défense de la Constitution (FNDC) ne lâche pas prise. Les opposants à la nouvelle Constitution comptent marcher sur l’autoroute Fidel Castro de Conakry, demain jeudi 05 mars 2020, pour contraindre Alpha Condé à faire machine arrière.

Lire

Lutte contre les inégalités des sexes : des acteurs concernés en conclave à Conakry

4 mars 2020 à 12 12 36 03363

Les initiatives se multiplient à travers le monde dans le cadre de lutte contre les inégalités dans le genre. C’est dans ce cadre que s’est tenu en novembre 2019 à Kigali, capitale du Rwanda, un sommet international des femmes ayant pour thème « éliminer les obstacles à l’égalité des sexes ». C’est pour faire la restitution des travaux de ce sommet que la Fondation Solidarité Féminine a organisé un atelier dans la journée d’hier, mardi 03 mars 2020, au siège du ministère de l’Action Sociale, de la Promotion Féminine et de l’Enfance, a constaté sur place Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Lire

Recrutement dans l’armée : une centaine de jeunes mis à l’épreuve à Télimélé

4 mars 2020 à 11 11 51 03513

Le processus de recrutement au sein des forces armées guinéennes se poursuit à travers le pays. A Télimélé,les épreuves ont eu lieu hier, mardi 03 mars 2020. Après les exercices physiques, les candidats ont fait le test intellectuel au lycée Ley Wendou, dans la commune urbaine. En plus des membres de la commission nationale de recrutement, les autorités locales ont pris part à la cérémonie, rapporte le correspondant de Guineematin.com dans la préfecture.

Lire

Insalubrité : le dur quotidien des riverains du pont de Dabompa

4 mars 2020 à 9 09 35 03353

Appelée autrefois « la perle de l’Afrique de l’ouest », la capitale guinéenne a actuellement tout perdu de sa beauté attrayante. Au fil des ans et par la force des hommes, Conakry est devenue une ville tristement célèbre à cause de son insalubrité. Des montagnes d’ordures se forment un peu partout dans les quartiers et sur les axes routiers de cette ville côtière. Des odeurs nauséabondes, des fumées asphyxiantes vous accueillent à chaque coin de rue.

C’est le cas notamment au pont de Dapompa (dans la commune de Matoto), où une gigantesque montagne d’ordures rend la vie difficile aux riverains de cet ouvrage de franchissement. Ces citoyens suffoquent de fumée à cause de l’incinération quotidienne et à ciel ouvert des ordures qui s’y trouvent, a constaté Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Pour les habitués du tronçon Sanoyah-Km36 (sur l’autoroute Fidel Castro), l’atmosphère qui règne au pont de Dapompa fait partie du quotidien. Avec la durée, la fumée qui submerge cet ouvrage de franchissement et qui brouille parfois la vision des conducteurs d’engins apparaît comme l’ordre naturel des choses. Mais, pour un étranger, cette fumée qui le salut de loin inflige la peur. Elle peut facilement renvoyer à une manifestation qui a dégénéré, surtout en cette période de crise politique où des pneus sont souvent brûlés sur la chaussée.

Seulement, pour les riverains de ce lieu qui est devenu un véritable dépotoir d’ordures, la vie se complique chaque jour. Ils respirent au quotidien et en plein poumons les odeurs nauséabondes et la fumée qui se dégagent de ces ordures. Ce qui, naturellement, les expose à des maladies.

« Nous souffrons avec cette fumée et nous n’avons pas de moyens pour faire disparaître cette montagne d’ordures. Si le président de la République pouvait nous aider à mettre fin à cette fumée qui nous fatigue ici, ça serait vraiment bien. Nous ne vivons pas bien ici », se lamente Aboubacar Youla, vendeur de bois auprès de ce dépotoir.

A quelques mètres de ce pont (dépotoir), se trouve une société de transport de carburant. Et, pour les employés de cette société, en plus des difficultés respiratoires qui les agacent, ils sont exposés aux risques d’incendie. Comme on le dit souvent : « le feu et le matériel inflammable ne font pas bon ménage », surtout en cette période de saison sèche. Et, Fernand Léno, agent de sécurité de ladite société de transport de carburant est conscient du « danger » qui les guettent en permanence.

« Ce n’est pas du tout facile parce que cette fumée pollue l’air ; et, la respiration est difficile. Comme vous le constatez, nous avons des citernes ici et autres choses. Ce n’est pas bon que cette fumée reste longtemps. C’est très dangereux parce que nous avons des citernes inflammables, c’est de l’insécurité pour nous », a indiqué monsieur Léno.

Pour les riverains de cette montagne d’ordures qui fume, les jours se succèdent et se ressemblent. Et, aucune action n’est engagée pour mettre fin à cette pollution qui met à rude épreuve leur santé. Ils semblent impuissants et résignés ; mais, ils demandent au gouvernement de jouer son rôle qui consiste à assurer un environnement sain et vivable à sa population.

« Nous demandons au gouvernement de nous aider pour finir totalement avec ça. Ils peuvent déplacer ce dépotoir ou éteindre complètement le feu. Mais, aussi, ils doivent empêcher les gens de mettre les ordures ici, parce que ce n’est pas bon », a dit Fernand Léno.

Il faut rappeler que le gouvernement du Premier ministre Ibrahima Kassory Fofana avait injecté d’énormes fonds dans une pompeuse campagne d’assainissement dénommée « Conakry ville propre ». Mais, sur le terrain, aucun résultat n’est visible ; et, les ordures continuent de se tailler des places de choix sur les artères, dans les marchés et autres lieux publics de la capitale guinéenne.

Siba Guilavogui pour Guineematin. com
Tel: 620 21 39 77/ 662 73 05 31

Lire

RPG Siguiri : « nous allons profiter du report des élections pour régler les derniers soucis »

4 mars 2020 à 9 09 00 03003

Quelques jours après le report du double scrutin législatif et référendaire du 1er mars 2020, les partisans du président Alpha Condé se remettent petit-à-petit de cette déconvenue. Le directoire préfectoral de campagne du RPG Arc-en-ciel de Siguiri s’est réuni ce mardi, 03 mars 2020, pour étudier les enjeux et les avantages liés à ce report qui a surpris l’électorat du parti présidentiel.

Lire