Comme annoncé précédemment, Ibrahima Diallo, chargé des opérations, et Sékou Koundouno, responsables des stratégies et planification du FNDC, ont été arrêtés dans la soirée de ce vendredi, 06 mars 2020, à Conakry. Des hommes en uniforme encagoulés ont fait une descente musclée au domicile d’Ibrahima Diallo pour enlever les deux opposants à un troisième mandat pour le président Alpha Condé. Ils les ont embarqués à bord de leurs pick-up pour une destination inconnue.

Interrogé par un journaliste de Guineematin.com sur l’interpellation de ses compagnons de lutte, Oumar Sylla, alias Foniké Menguè, responsable en charge des actions et des antennes du FNDC, a déclaré qu’il n’est pas surpris de cette situation. Car, dit-il, lui et ses collègues étaient filés depuis plusieurs jours par des agents de sécurité.

L’activiste de la société civile assure cependant que ces arrestations ne vont nullement entamer la détermination de son camp à contraindre le président Alpha Condé à renoncer à son projet de nouvelle Constitution qui lui ouvrirait la voie à un troisième mandat.

« Nous avons contacté tous nos avocats pour les informer de la situation. Et demain, très certainement, nous allons nous retrouver en plénière pour prendre des dispositions. Mais d’ores et déjà, certains d’entre nous vont se retrouver cette nuit-là pour voir quelle suite nous allons donner à cela. Nous avons été arrêtés pour la première fois, cela ne nous a pas freinés dans notre combat contre le 3ème mandat d’Alpha Condé.

Donc, qu’ils sachent que s’ils pensent qu’en arrêtant nos collègues cela va nous freiner dans notre combat contre ce dangereux projet de nouvelle Constitution, ils se trompent lourdement. Nous allons continuer le combat jusqu’à la victoire finale qui est celle du renoncement d’Alpha Condé au 3ème mandat », a assuré ce responsable du Front National pour la défense de la Constitution.

Ibrahima Sory Diallo pour Guineematin.com

Tel : (00224) 621 09 08 18

Facebook Comments

Commentaires

Alpha Guineematin.com