Depuis quelques temps, les cas d’enlèvements sont récurrents aussi bien à Conakry que dans les villes de l’intérieur de la Guinée. Des citoyens sont kidnappés par des hommes portant des tenues des forces de sécurité et envoyés vers des destinations inconnues. C’est ce qui est arrivé à Aboubakr Barry, un jeune marchand de 21 ans, enlevé dans la nuit du jeudi à vendredi, 6 mars 2020, au quartier Hamdallaye Pharmacie, dans la commune de Ratoma, a appris sur place Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Dans la famille d’Aboubakr Barry, les gens sont partagés entre inquiétude et étonnement, ce vendredi matin. Son grand frère, Abdoul Aziz Barry, explique que le jeune a été enlevé aux environs de 4 h du matin par des hommes en uniforme, alors qu’il dormait dans sa chambre. « C’est aux environs de 4 heures du matin qu’il a été kidnappé. Il dormait dans sa chambre et la cour était fermée. Les agents ont escaladé le mur pour se retrouver dans la cour. Ils sont venus ouvrir la maison où dormait ma maman. Ma maman leur a demandé ce qui se passe, ils n’ont pas répondu. Ensuite, ils ont fouillé les autres chambres. Ils ont trouvé mon petit frère, Aboubakr Barry, dans sa chambre. Il dormait. Et, ils l’ont kidnappé », a-t-il expliqué.

La famille du jeune homme s’interroge sur les raisons de son enlèvement. Car, selon son frère, Aboubakr Barry est un jeune sérieux, qui n’a d’accointances avec un quelconque groupe. Il souligne toutefois, que ceux qui l’ont kidnappé étaient accompagnés d’un indicateur qui connaissait bien la cible. Un jeune homme qu’il n’a pas pu identifier. « Il y avait quelqu’un qui orientait les agents. Mais, comme il était cagoulé, on n’a pas pu l’identifier. Et jusqu’à présent, on ne sait pas où se trouve mon frère. On a sillonné plusieurs gendarmeries ce matin, mais on ne l’a pas encore retrouvé », a laissé entendre Abdoul Aziz Barry.

Aboubakr Barry vient s’ajouter à la longue liste de citoyens, généralement des opposants à un troisième mandat pour le président Alpha Condé, qui sont kidnappés et détenus à des endroits inconnus.

Saïdou Hady Diallo pour Guineematin.com
Tel : 620 589 527

Facebook Comments

Commentaires

Alpha Guineematin.com