L’interpellation d’Ibrahima Diallo et Sékou Koundouno, respectivement coordinateurs des opérations et des stratégies du FNDC, ne laisse pas indifférent Dr Ousmane Kaba, le président du PADES. Interrogé par un journaliste de Guineematin.com, l’opposant, qui est membre du Front National pour la Défense de la Constitution, a condamné avec fermeté ces nouvelles arrestations. « Je condamne avec la dernière énergie ces arrestations arbitraires, qui sont contraires à la loi », a-t-il déclaré.

A l’image des autres membres du FNDC, le président du Parti des Démocrates pour l’Espoir estime que ces agissements du pouvoir visent à intimider et à dissuader les opposants à un troisième mandat pour le président Alpha Condé. Mais c’est peine perdue, assure l’ancien ministre.

« Ça veut dire que les gens doivent prendre très au sérieux la confiscation des libertés publiques. Leur arrestation est une invitation au combat. Nous allons continuer à nous battre pour défendre la liberté, pour défendre l’alternance démocratique en Guinée », a prévenu Dr Ousmane Kaba.

Ibrahima Sory Diallo pour Guineematin.com
Tél. : (00224) 621 09 08 18

Facebook Comments

Commentaires

Alpha Guineematin.com