Le Front National pour la Défense de la Constitution ne baisse pas les bras dans son combat contre la nouvelle constitution qui pourrait ouvrir la voie à un 3ème mandat pour Alpha Condé. Pour protester contre les arrestations de ses membres et exiger leur libération, la structure a appelé à une nouvelle mobilisation citoyenne ce mardi, 10 mars 2020, à Conakry et à l’intérieur du pays.

Même si cet appel à manifester n’a pas été entendu dans une bonne partie de Conakry, il paralyse tout de même les activités dans certaines parties de la capitale guinéenne. C’est le cas notamment sur le tronçon Cosa-Bambéto-Hamdallaye, a constaté sur place Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Circulation très fluide, boutiques et magasins fermés et plusieurs autres activités économiques à l’arrêt ou au ralenti, c’est le constat qui prévaut ce mardi entre les ronds-points Cosa et Hamdallaye, sur la route le Prince.

Seuls quelques étalagistes sont visibles au niveau du marché de Koloma. A ce niveau, des gendarmes et plusieurs citoyens étaient autour d’un pick-up, aux environs de 10 heures, dans lequel se trouvait un collégien. On n’en sait rien sur les raisons de l’interpellation de cet élève.

Parlant du dispositif sécuritaire, les pick-up des agents des forces de l’ordre sont moins nombreux aujourd’hui sur le tronçon par rapport aux manifestations précédentes. Au niveau des endroits habituellement très chauds, des pick-up sont positionnés pendant que d’autres patrouillent sur la route Le Prince.

Sur la route Transversale numéro 2, Kipé-Bambéto-Aéroport, très peu d’agents sont visibles. La quasi-totalité des boutiques et magasins sont également fermés. Il en est de même pour les pharmacies. Les stations-service sont quant à elles sont fonctionnelles.

Aux environs de 12 heures, aucune manifestation ni attroupement n’étaient signalées le long de ces axes routiers.

Mamadou Bhoye Laafa Sow pour Guineematin.com

Tel: 622919225 / 666919225

Facebook Comments

Commentaires

Alpha Guineematin.com