De très nombreux citoyens, partisans du Front National pour la Défense de la Constitution (FNDC) ont marché ce jeudi, 12 mars 2020, dans la ville de Labé. Ils ont dénoncé les multiples arrestations et emprisonnements des opposants à la nouvelle Constitution qu’Alpha Condé compte faire adopter. Les manifestants ont également cloué au pilori le gouverneur de région, Madifing Diané, rapporte le correspondant de Guineematin.com basé dans la préfecture.

C’est aux environs de 10 heures que les partisans du FNDC de Labé se sont donné rendez-vous au rond-point de Hoggo M’boûro, dans la commune urbaine. Les opposants à la nouvelle Constitution, qui pourrait ouvrir la voie à un 3ème mandat pour Alpha Condé, sont partis de Hoggo M’Boûro pour un long trajet avant de revenir au même endroit, en passant par Daka, carrefour Bilaly, stade, marché, rue des banques.

Tout au long de leur parcours, les marcheurs ont dénoncé les multiples arrestations dans les rangs du FNDC et réclamé le départ du gouverneur de la région administrative de Labé. Elhadj Madifing Diané est accusé d’être l’instigateur des différentes tueries enregistrées lors des manifestations du FNDC de Labé.

Dans son discours, Al Habib Bah, le coordinateur régional du FNDC de Labé, a dit que Madifing est désormais ex gouverneur de Labé avant d’inviter ses partisans à continuer le combat. « Nous remercions tous les citoyens de Labé. Militants du FNDC, considérons Madifing Diané comme ex gouverneur de Labé. A partir d’aujourd’hui, il n’est plus gouverneur de Labé. Il peut rester à Labé tant qu’il veut, mais nous citoyens, nous ne le considérons plus comme gouverneur de Labé. Tournons définitivement sa page et arrêtons de lui donner de l’importance. Pendant dix ans de gouvernance, aucune réalisation n’est visible en Guinée. Vraiment, on ne veut plus de Monsieur Alpha Condé au pouvoir. Il nous a montrés ses limites. Aux détenus, sachez que nous sommes de cœur avec nos camarades de lutte, Ibrahima Diallo et Sékou Koundouno, et les détenus qui sont à Labé et partout en Guinée. Nous sommes sur la voix de leur libération. Nous n’allons pas nous reposer tant qu’ils ne vont pas recouvrir leur liberté. Restez mobilisez, nous allons recouvrir notre liberté totale d’ici la fin 2020 », a-t-il martelé.

Aucun incident n’a été enregistré tout au long du parcours d’autant plus qu’il n’y avait l’ombre d’aucun agent des forces de l’ordre.

Depuis Labé, Alpha Boubacar Diallo pour Guinéematin.com

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin