Suite à l’appel du Front National pour la Défense de la Constitution (FNDC), de nombreux citoyens de la ville de Mamou ont battu le pavé ce jeudi, 12 mars 2020. Les organisateurs ont mis l’occasion à profit pour dénoncer les velléités du président Alpha Condé de s’accrocher au pouvoir avant de réaffirmer leur soutien à leurs nombreux collègues détenus dans les prisons du pays, rapporte le correspondant de Guineematin.com basé dans la préfecture.

L’antenne régionale du FNDC de Mamou a drainé une foule immense dans les rues de la ville carrefour ce jeudi. La démarche visait à dénoncer la nouvelle constitution qui pourrait ouvrir la voie à un 3ème mandat pour Alpha Condé. Pendant cette marche, les opposants ont scandé de slogans hostiles au régime en place.

La marche n’a pas suivi un long trajet ; mais, elle a eu le mérite de drainer dans la rue de nombreux opposants au 3ème mandat d’Alpha Condé. Les manifestants ont fait le tour au centre de la ville. Le départ a été donné au carrefour Labo, pour le carrefour de la boucherie, puis le carrefour Luna avant d’arriver à Avaria. Ensuite, les protestataires ont rallié la Gare routière de Conakry avant de revenir au point de départ, via le carrefour Bademba.

Mamadou Aliou Madina Diallo, coordinateur régional du FNDC, s’est réjouit de cette forte mobilisation, malgré les nombreuses manœuvres de démotivation et d’intimidation. « Nous sommes très contents de la forte mobilisation, bien que nos détracteurs veulent toujours éteindre et restreindre ce mouvement qui a dépassé aujourd’hui les frontières du pays. Merci Mamou. C’est dans la lutte qu’on va gagner, c’est dans la lutte qu’on va changer. Ils pensaient, eux qui veulent agenouiller le pays, démotiver les militants du FNDC, engagés et déterminés. Nous avons une pensée positive pour nos confrères détenus dans les maisons carcérales partout dans le pays. Et nous nous battrons contre vents et marées pour leur libération inconditionnelle. »

Poursuivant son intervention, Aliou Madina Diallo invite les membres du FNDC à ne pas reculer d’un iota dans le combat engagé pour le peuple. « Continuons le combat jusqu’à la victoire finale. C’est grâce à la lutte farouche que les noirs se sont libérés aux États-Unis, en Inde, en Afrique. D’ailleurs, partout dans le monde, les peuples opprimés ont mis la lutte devant pour recouvrir leur liberté. Alors, ne reculons pas, ne reculons jamais. La victoire est proche. Certains sont coincés au mur. Donc, bousculons, ne reculons pas, pédalons pour ne pas perdre l’allure », a-t-il exhorté..

A noter que cette manifestation s’est terminée sans aucun incident.

De Mamou, Boubacar Ramadan Barry pour Guineematin.com

Tel:625698919/657343939

Facebook Comments

Commentaires

Alpha Guineematin.com