Accompagné d’une forte délégation de son parti, Elhadj Bah Ousmane, président de l’UPR, s’est rendu le jeudi, 12 mars 2020, à Freetown, la capitale de la Sierra Léone, pour présenter ses condoléances à la famille d’Elhadj Mamadou Texaco Bah, président de la structure Tabital Poulaku en Sierra Léone. L’opérateur économique et membre fondateur de l’UPR, est décédé le 5 mars 2020, aux Etats-Unis d’Amérique, a appris Guineematin.com à travers un de ses journalistes.

Après avoir appris la triste nouvelle, l’UPR a décidé d’envoyer en Sierra Léone une délégation conduite par son président pour présenter ses condoléances et exprimer sa compassion à la famille éplorée et à la communauté guinéenne vivant dans ce pays. C’est du moins ce qu’a déclaré, l’honorable Elhadj Salim Bah, le 4ème vice-président de l’Assemblée nationale, qui a parlé au nom du leader de l’UPR.

Elhadj Salim Bah, 4ème vice-président de l’Assemblée nationale

« La mort en soi, n’est pas un drame, c’est une réalité liée à la vie. Chacun de nous attend son tour. En tant que croyants, nous savons que toute âme goûtera à la mort. Donc, si nous sommes là aujourd’hui, c’est pour saluer et magnifier la mémoire d’Elhadj Mamadou Texaco Bah qui a été un digne fils du pays. Il a œuvré pour l’unité des fils de la Guinée, il a travaillé pour l’encrage de la religion et le respect de nos valeurs traditionnelles. Sans relâche, il s’est employé avec tous ses moyens pour réconcilier les positions, éteindre des foyers de tensions, apporter la paix et contribuer à la culture de l’islam. A l’UPR, Elhadj Texaco est un bel exemple de militant et de responsable…C’est pour tout cela, que nous disons, que cet homme de 80 ans, qui nous a quittés, n’a pas vécu pour rien. Au sein de la communauté, il va nous manquer et au sein du parti, il laisse tout un vide qu’il nous appartient de combler », a expliqué le parlementaire.

« Au nom du président de notre formation politique, qui est également le président d’honneur de l’Association pour le développement de Pita, (ADP), mais aussi, ministre d’Etat et ministre conseiller personnel du Chef de l’Etat, Elhadj Bah Ousmane, nous vous présentons nos sincères condoléances et prions pour le repos de l’âme de l’illustre disparu », a dit Elhadj Bah Salim.

En réponse, les responsables de la communauté guinéenne en Sierra Léone, puissamment mobilisés à Nomly, au domicile du défunt, notamment les sages du Fouta, ont favorablement accueilli ce geste du président de l’UPR, Elhadj Bah Ousmane.

Elhadj Abdoulaye Djomou, le président de la communauté du Fouta Djallon en Sierra Léone

« Nous ne sommes pas contents du décès que nous venons d’enregistrer, mais nous sommes contents du geste que vous venez de poser. Un geste qui ne nous surprend pas d’ailleurs puisque c’est votre habitude. Vous avez quitté ici il n’y a pas longtemps. Vous nous montrez chaque jour et à chaque occasion que vous êtes véritablement un proche du peuple. Vous partagez nos joies et nos peines, selon les circonstances. Nous vous exprimons, au nom de toute la communauté guinéenne vivant ici et de la famille éplorée, notre profonde gratitude. Nous retenons du défunt Elhadj Mamadou Texaco, un bel exemple de fidèle parmi les fidèles. Il aime tout le monde et a travaillé pour le respect de nos valeurs et des principes de notre religion. Nous prions pour le repos de son âme », a dit le doyen Elhadj Abdoulaye Djomou, le président de la communauté du Fouta Djallon en Sierra Léone.

Thierno Souleymane Bah, fils aîné du défunt

Selon Thierno Souleymane Bah, fils aîné du défunt, son père a quitté la Guinée, très jeune, pour s’installer en Sierra Léone où il s’est illustré dans le commerce et dans la religion.

« Mon père a duré en Sierra Léone. Il était un opérateur économique très respecté et un fervent musulman. Il était aussi imam et a travaillé pour l’unité des fils du Fouta et de la Guinée mais également et surtout pour le succès de la religion musulmane. Il était le président de la communauté du Fouta Djallon en Sierra Léone pendant longtemps. Il nous a bien éduqués, il nous a laissés donc un bel héritage, celui de poursuivre ses œuvres », se souvient de son fils aîné.

Elhadj Mamadou Texaco Bah laisse derrière lui quatre veuves et 17 enfants vivants, dont 4 filles. Son corps arrivera à Freetown ce vendredi, 13 mars 2020, vers 17 heures. Il sera inhumé demain, samedi, à Lomly, après la prière de 14 heures.

De Freetown, Abdallah BALDE pour Guineematin.com

Tél : 628 08 98 45

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin